Couteau Laguiole : des couteaux d’exception

Couteau laguiole

Le couteau Laguiole est un canif très célèbre en France et à travers le monde, reconnaissable grâce au symbole de l’abeille gravé sur la mouche. Originaire de la ville de Laguiole, dans le département de l’Aveyron, le premier couteau Laguiole remonte au 19ème siècle. Saviez-vous que si nous nous disons Laguiole, en patois occitannais cela se prononce Layole.

Si le couteau de table et les couverts laguiole sont extrêmement appréciés du grand public, les amateurs de couteaux trouveront également des modèles de couteaux plus spécifiques, comme le sommelier ou le couteau de poche pliant.

 

Histoire du couteau Laguiole

Vieux de deux siècles, le couteau Laguiole possède une histoire passionnante, bercé par le plateau de l’Aubrac.

Origine des premiers couteaux Laguiole

Le tout premier couteau fabriqué à Laguiole fut réalisé au début du 19ème siècle et se prénommait Capuchadou. Il s’agissait d’un couteau à lame fixe et pointue, emboîtée dans un manche en bois.

Le premier coutelier à s’être installé à Laguiole est soit Casimir-Antoine Moulin en 1828, soit Jean-Pierre Calmels en 1829. Les sources sont contradictoires quant à savoir lequel des deux futs le premier coutelier de Laguiole. L’année 1829 marqua la naissance du premier couteau Laguiole pliant à cran forcé : le Laguiole Droit. Il s’agissait d’un couteau droit à mouche et avec un ressort (le cran forcé). Le manche – en ivoire ou en os – est recourbé en bec de corbin ; quant à la lame, elle est de forme bourbonnaise. A cette époque, la fabrication du couteau Laguiole est assurée généralement par les forgerons et autres artisans de l’Aveyron. Étant utile et pratique, ce couteau va évoluer pour répondre aux besoins des paysans aubracois.

En 1840, le coutelier Jean-Pierre Calmels rajoute un poinçon au couteau. Également appelé trocart, il va permettre aux éleveurs de bovins de percer la panse des animaux, lorsque celle-ci gonfle, après que les bovins aient ruminé du foin sec.

En 1880, apparaît le premier modèle de couteau Laguiole pourvut d’un tire-bouchon. Cette pièce a été ajoutée suite à la montée des aveyronnais à Paris. Ces derniers étaient fiers de pouvoir ouvrir une bouteille de vin grâce à ce couteau mythique de leur région.

Ces années marquent également une évolution de la forme du couteau Laguiole. En effet, il n’était pas rare qu’en hiver les paysans de l’Aubrac aillent chercher du travail en Catalogne. Ces derniers revenaient en Aubrac avec une navaja, un couteau espagnol, qui va influencer les couteliers laguiolais. Le Laguiole va alors s’affiner. La lame va prendre une forme yatagan et le manche a une courbe plus élégante. Dès les années 1900, le couteau Laguiole s’orne d’une abeille sur la mouche.

Le succès du Laguiole ne cesse de croître. Au début du 20ème siècle, les couteliers de Laguiole sont surchargés de commandes qu’ils ne peuvent remplir (suite notamment au manque d’effectif lié à la Première Guerre Mondiale). Ils souhaitent garder le savoir-faire artisanal, qui a fait la renommée des couteaux Laguiole. Les ateliers des artisans locaux finissent par disparaître et c’est alors que les couteliers de Thiers commencent la fabrication industrielle du couteau Laguiole. Ils répondent ainsi à la demande, mais fournissent des couteaux de moins bonne qualité que ceux produits dans la ville d’origine et de manière artisanale.

Il faudra attendre 1987 pour que la production et la vente de couteaux Laguiole réapparaissent dans la ville. C’est grâce au maire de Laguiole – Pierre Mallet – et au designer Philippe Starck que la Forge de Laguiole fut créée.

Laguiole : une marque collective

Il existe de nombreuses marques de couteaux Laguiole. Pour autant, Laguiole n’est pas une marque, mais un modèle de couteaux. Étant le nom d’un village, « Laguiole » n’est donc pas protégé juridiquement. C’est pourquoi, les coutelleries thiernoises ont pu fabriquer des couteaux Laguiole à partir des années 1930. En effet, les commerçants ont pu utiliser facilement l’appellation « couteau Laguiole » pour vendre des imitations des couteaux traditionnels Laguiole. Jusqu’à très récemment vous pouviez également trouver des couteaux Laguiole fabriqués dans des pays étrangers, comme la Chine ou le Pakistan, qui sont désormais considérés comme de la contrefaçon.

En 1993, Gilbert Szajner, un particulier parisien, dépose la marque « Laguiole » pour vendre de la coutellerie, mais aussi du linge de maison, des meubles, des vêtements, des tapis, des jouets et des briquets. Il va jusqu’à commercialiser 38 classes de produits, pour la plupart fabriqués en Asie. En 2001, Gilbert Szajner dépose une demande d’enregistrement pour la marque « Laguiole » auprès de l’OHMI. Celle-ci est accordée et touche de nombreuses classes de produits, dont la classe 8, celle de la coutellerie.

Il vend également des licences à des entreprises françaises et étrangères pour qu’elles puissent commercialiser les couteaux sous l’appellation Laguiole. Commence une bataille juridique entre le village de Laguiole et l’entreprise Forge de Laguiole contre Gilbert Szajner pour « parasitisme économique » et pour l’utilisation du nom Laguiole. En octobre 2016, la guerre juridique autour des couteaux Laguiole prend un nouveau tournant : la Cour de Cassation conserve la décision d’appel relatif à la « nullité des marques ».

Vous pouvez également trouver des couteaux Laguiole estampillés « Laguiole Origine Garantie ». Ce poinçon concerne uniquement les couteaux fabriqués dans le village de Laguiole. Les coutelleries thiernoises en sont donc exclues. Toutefois, un projet d’Indication Géographique Protégée est actuellement en cours et réunira les couteliers laguiolais et thiernois. En savoir plus.

Conseil : un couteau Laguiole de qualité doit être marqué du poinçon du fabricant et disposer d’une garantie.

 

A retrouver sur notre blog : Couteaux Laguiole, la forge de Laguiole remporte la victoire

 

Les couteaux Laguiole

Il existe de nombreux type de couteaux et notamment le couteau de table Laguiole, le couteau pliant Laguiole et le sommelier Laguiole. La plupart du temps ils sont estampillés sur la mouche du symbole de l’abeille. Mais pas toujours ! En effet, vous pourrez également trouver de véritables couteaux Laguiole avec un poinçon en forme de tête humaine, de coquille Saint-Jacques ou de trèfle à quatre feuilles (celui-ci porterait bonheur 😉 ).

Pourquoi les couteaux Laguiole ont comme symbole l’abeille ? Il n’existe pas de véritable raison. Les motifs sur les canifs ne sont apparus qu’autour des années 1880, lorsque les couteaux ont commencé à être personnalisés. Selon une légende du village, l’abeille aurait été le sceau impérial de Napoléon Ier. Ce dernier l’aurait offert à Laguiole pour récompenser les braves soldats laguiolais.

 

Les marques de couteaux Laguiole les plus célèbres

De nombreuses marques de coutellerie française commercialisent des couteaux Laguiole. Découvrez celles qui produisent les meilleurs couteaux laguiole :

Arbalète G. David

Installée à Thiers depuis 1810, l’entreprise Arbalète G. David produit de nombreux modèles de couteaux Laguiole fait-main. Outre les couteaux de table, vous pourrez également trouver des couteaux de chasse Arbalète G. David, des couteaux régionaux et des couteaux de Thiers.

Forge de Laguiole

L’entreprise Forge de Laguiole fut créée par des passionnés en 1987. Située dans le village de Laguiole, se fut la première manufacture à relancer la coutellerie de Laguiole. Les couteaux produits par Forge de Laguiole sont estampillés du logo de la manufacture. Cela garantie une fabrication made in France et selon un savoir-faire laguiolais. Il dispose également de l’appellation Laguiole Origine Garantie.

Forge de Laguiole produit des couverts Laguiole, ainsi que des couteaux pliants traditionnels et design et des sommeliers, qui disposent d’un tire-bouchon ainsi que d’une lame ou d’une lame décapsuleur.

Laguiole le Fidèle

Depuis 1991, la coutellerie Le Fidèle fait rayonner le savoir-faire du mythique village à travers la fabrication de ses couteaux Laguiole, depuis la commune de Lezoux dans le Puy-de-Dôme. Vous pourrez également trouver chez ce fabricant des couverts de table, des couteaux de Thiers, ainsi que des couteaux régionaux. Vous retrouverez sur les lames de leurs couteaux Laguiole le célèbre logo du chien.

Laguiole Aveyron

La coutellerie Laguiole Aveyron œuvre depuis 1997 dans la fabrication artisanale de couteaux Laguiole. Située à Estaing en Aveyron, vous trouverez de nombreux modèles de couteaux Laguiole, mais aussi des couteaux régionaux.

Laguiole en Aubrac

Vous êtes à la recherche d’un couteau Laguiole fait-main ? Tournez-vous vers ceux de l’entreprise Laguiole en Aubrac, située à Espalion. Vous trouverez des couverts, des couteaux de poche pliants et des sommeliers. De plus, ils ont le label Laguiole Origine Garantie.

 

Malgré la légende qui veut qu’on offre pas de couteaux car cela « trancherait les liens » avec la personne, le couteau Laguiole est une très bonne idée cadeau de Noël 😉

 

Lire également : Comment choisir son couteau céramique ?

Comment choisir son couteau céramique ?

Couteau céramique

Depuis plusieurs années déjà, les couteaux céramique font fureur dans les cuisines des foyers français. Dotés d’un tranchant incomparable, même les plus grands chefs de cuisine du monde s’y sont mis ! Et pourquoi pas vous ? En plus d’une qualité de coupe parfaite, vous apprécierez également la légèreté, la précision et le fait que le couteau céramique soit antioxydant. Les couteaux de cuisine en céramique ont su se faire une place dans nos tiroirs. Si vous aussi vous souhaitez investir dans ces lames d’exception, voici tout ce que vous devez savoir pour choisir un couteau céramique qui vous durera plusieurs années.

Outre le couteau de cuisine universel, vous retrouverez dans les lames céramique tous les modèles dont vous aurez besoin pour cuisiner : couteau de chef, couteau d’office, petit couteau, couteau santoku et même des éplucheurs.

 

Pourquoi utiliser des couteaux céramique ?

Les couteaux en céramique font d’excellents couteaux de cuisine. Et s’ils font fureur – tant auprès des cuisiniers amateurs que professionnels – c’est grâce aux nombreux avantages qui le distinguent des couteaux de cuisine en acier.

Le couteau en céramique est le plus souvent identifiable grâce à sa lame blanche. Polyvalent, il vous servira aussi bien à émincer vos légumes, qu’à couper de la viande désossée. Avec un couteau céramique vous pourrez découper de nombreux aliments, sans avoir besoin de nettoyer votre lame toutes les deux minutes. En effet, la lame céramique ne transporte aucune odeur et/ou bactérie d’une découpe à l’autre.

Un des autres avantages à choisir un couteau en céramique, c’est qu’il restera aiguiser beaucoup plus longtemps. Si vous en choisissez un de très bonne qualité, il s’agira donc d’un investissement sur le long terme.

Conseil : afin de conserver une bonne lame plus longtemps, utilisez toujours une planche à découper lorsque que vous émincer vos légumes ou autres aliments.

 

Couteau en céramique VS couteau en acier

Il est vrai que le couteau céramique dispose de nombreux avantages sur le couteau de cuisine en acier. Dans les deux cas, il faudra privilégier la qualité. Il s’agit également d’une question de préférences.

Avantages et inconvénients du couteau céramique

Le couteau céramique est reconnu pour son tranchant et son efficacité dans la découpe des aliments. Ne nécessitant aucun entretien spécial, il n’a également pas besoin d’être aiguisé souvent et ne rouille pas. Un de ces nombreux atouts est d’être antiallergique et de ne pas être nocif pour la santé. Cependant, il est aussi considéré comme étant moins robuste que les couteaux de cuisine en acier.

Avantages et inconvénients du couteau en acier

Entre-aperçu dans notre article Bien choisir vos couteaux de cuisine, il existe trois types d’acier pour la confection des couteaux de cuisine : l’acier inoxydable, l’acier carbone et le titane. Les qualités et les défauts des couteaux en acier peuvent donc varier en fonction de la matière. Mais d’un point de vue global, les couteaux de cuisine en acier sont plus robustes et peuvent être utilisés aussi bien pour la découpe de la viande et du poisson, que pour émincer les légumes et les fruits.

Cependant, le couteau de cuisine en acier a besoin d’être entretenu correctement, afin de durer plus longtemps. Il lui faut également un affutage régulier pour ne pas altérer la qualité de coupe.

 

Les principaux critères pour choisir votre couteau céramique

Même s’il est préférable de se tourner vers des marques de la coutellerie céramique reconnues, comme Kyocera et Pradel, il vous faut tout de même connaître les principaux critères qui vont devoir être pris en compte lors du choix de votre couteau céramique.

Les critères d’une bonne lame

Vous trouverez dans le commerce ou sur les e-commerces de nombreuses marques de couteaux céramique. Mais attention ! Chacune d’entre elles ne se valent pas. Et comme la qualité d’un couteau en céramique passe avant tout par sa lame, voici une petite liste de ce que vous devrez absolument vérifier lors de l’achat d’un couteau céramique :

  • La lame doit être légèrement souple afin de résister davantage aux chocs. Les couteaux céramique Pradel sont réputés pour la qualité de leur lame.
  • Préférez les lames fines pour une meilleure découpe des aliments.
  • La lame ne doit pas être opaque.
  • Préférez une lame à bout arrondi plutôt qu’une lame taillée en pointe, qui sera plus fragile.
  • Comme n’importe quel couteau, le couteau avec lame en céramique doit être affûté de temps à autre. Vous pouvez réaffuter votre lame avec une pierre à aiguiser ou un aiguiseur adapté à la céramique. Si vous avez investi dans des couteaux en céramique haut de gamme, vous pouvez les renvoyer à la marque pour qu’elle les affûte pour vous.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, regardez cette vidéo de démonstration de la qualité de la lame d’un couteau céramique :

La résistance du couteau céramique

Reconnu pour être un couteau de cuisine résistant, il est fabriqué à partir d’oxyde de zirconium et d’yttrium en poudre. Ces poudres vont ensuite être compressées, afin d’obtenir une matière céramique résistante et solide. La résistance du couteau céramique va être déterminée par le taux de zirconium. Plus celui-ci est élevé, plus il sera résistant.

De plus, la céramique est une matière qui ne s’oxyde pas. Une qualité grandement appréciée par tous les passionnés de cuisine.

Couteau céramique avec lame noire ou blanche ?

Les couteaux en céramique à lame blanche sont sans nul doute les plus répandus dans le commerce. En effet, ils sont reconnus pour leur efficacité légendaire. Mais quelle est la différence entre les couteaux céramique à lame blanche et ceux avec une lame noire ?

Le couteau céramique à lame noire est dû à un ajout de carbone. Le couteau va ensuite avoir une cuisson supplémentaire à une température plus haute. Tout cela va permettre d’obtenir des couteaux avec un meilleur tranchant, qui seront plus solides et qui auront une résistance qui durera plus longtemps. Par contre, le prix du couteau céramique à lame noire est 30% plus élevé qu’un couteau céramique à lame blanche.

 

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour vous mettre en chasse de vos nouveaux couteaux de cuisine en céramique ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous envoyer un mail ou à poster un commentaire, afin que notre équipe de pros du couteau de Vos-Couteaux.com puisse vous venir en aide 😉

 

Si vous ne l’avez pas encore lu : Comment nettoyer la lame rouillée d’un couteau ?

Comment bien choisir vos couteaux de cuisine ?

Comment choisir ses couteaux de cuisine

Tous les grands cuisiniers vous diront qu’il est important de choisir des couteaux de cuisine de qualité, afin de pouvoir émincer, trancher et couper vos petits légumes en toute simplicité. Mais entre le bec à oiseau, la feuille de boucher ou bien encore le santoku, dure de s’y retrouver et de savoir quels sont les couteaux de cuisine qui vous seront vraiment indispensables pour cuisiner ! Sans compter qu’il faut également choisir une bonne lame à cet ustensile de cuisine. Pour que vous ne vous sentiez pas perdu, vos-couteaux.com vous indique quels sont les principaux types de couteaux de cuisine à avoir et comment choisir un couteau de cuisine de qualité.

 

Les principaux types de couteaux de cuisine à avoir absolument dans sa cuisine !

Que vous soyez un cuisinier professionnel ou un amateur qui aime préparer de bons petits plats à ceux qu’il aime, il est primordial de disposer des bons ustensiles dans vos tiroirs. Nous vous recommandons d’acquérir ces trois principaux couteaux de cuisine, qui deviendront vite essentiel à l’élaboration de vos repas.

Le couteau de chef

Il s’agit réellement du couteau de cuisine à avoir dans son tiroir car il est multiusage ! Il vous servira à émincer viandes, poissons, légumes et fines herbes finement. Également appelé éminceur, le couteau de chef dispose d’une lame épaisse, longue et large, dont la taille pourra varier entre 14 et 30cm. Très maniable, vous pourrez aussi utiliser le manche pour écraser et le plat de la lame pour broyer. Il est semblable au couteau japonais Santoku.

Couteau d’office

Second du couteau de chef, le couteau d’office vous sera extrêmement utile pour tous les petits travaux de cuisine. Peler, éplucher, ciseler ou bien encore découper légumes, fruits et champignons, vous vous rendrez vite compte que sa polyvalence le rend indispensable dans la préparation du repas. Disposant d’un manche court, sa lame peut varier entre 7 et 11cm. Celle-ci est également pointue et épaisse.

Couteau utile

Il s’agit du troisième couteau de cuisine qui vous sera vite essentiel. Idéal pour peler et hacher légumes et fruits, le couteau utile dispose d’une lame épaisse, dont la longueur est généralement comprise entre 10 et 16 cm. Polyvalent, vous pourrez également vous en servir pour couper du fromage ou émincer des gousses d’ail. Par contre, il est préférable d’utiliser le couteau de chef pour découper de la viande.

 

Les caractéristiques et types de lame

Maintenant que vous savez quels types de couteaux choisir, vos-couteaux.com vous explique comment choisir une lame bien tranchante.

Les couteaux de chef, d’office et utile possèdent une lame lisse qui permet une coupe propre et nette. Ce type de lame pourra remplir la plupart des tâches de cuisine, allant du découpage au pelage de tous vos ingrédients et viandes. Cependant, il faudra souvent aiguiser la lame, afin que celle-ci soit toujours affutée.

Pour vos couteaux, vous aurez le choix entre trois matières.

Les couteaux de cuisine avec une lame en acier inoxydable

Il existe deux processus de fabrication pour les lames en acier inoxydable. Elles peuvent soit être découpées dans une feuille d’acier, soit être forgée.

Les lames de couteaux découpées seront plus légères, mais auront une absence de mitre qui affectera leur équilibre. Toutefois, les lames en acier découpé représentent un très rapport qualité/prix.

Les lames forgées dans l’acier sont beaucoup plus tranchantes et solides. Elles possèderont également un meilleur équilibre et demanderont moins d’entretien. Vos couteaux de cuisine avec lame en acier forgé auront un prix plus élevé que les précédents, mais seront également de meilleures qualités.

Les couteaux en céramique

Il s’agit de la grande mode en matière d’ustensiles de cuisine. Les lames de couteaux en céramique sont fabriquées dans du zircone, une matière dont les propriétés sont semblables au diamant. La qualité des couteaux en céramique est déterminée par le pourcentage de zircone. Plus il y en aura, plus votre couteau de chef sera résistant, solide et de qualité.

Les couteaux en céramique plaisent grâce à leur légèreté, leur précision et le fait qu’il s’agisse d’un matériau qui ne rouille pas. De plus, la céramique ne transfère pas d’odeur et est antiallergique. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le choix du titane pour vos couteaux de cuisine

Les couteaux de cuisine en titane sont généralement utilisés par les grands professionnels, en raison de leur prix élevé. Les lames en titane sont appréciées pour leur légèreté, leur précision et leur tranchant. De grande qualité, elles sont également anticorrosion.

 

Et les couteaux japonais ?

Vous vous intéressez plutôt aux couteaux japonais ? Dans ce cas, votre choix devra se porter vers le couteau Santoku et le couteau Usuba.

Le couteau Santoku

Ressemblant fort au couteau de chef, le couteau santoku est tout aussi multiusage que lui. Généralement utilisé par les chefs cuisiniers japonais, ce couteau est très utile pour trancher, découper et émincer toutes sortes d’ingrédients. Grâce à sa lame alvéolée, arrondie et d’une longueur de 17 à 20cm, ce couteau vous permettra de détacher facilement et de réduire la résistance au moment de la coupe. Si vous êtes amateur de cuisine japonaise, vous verrez que ce couteau vous sera très utile pour la préparation de sushis ! En effet, il découpe finement le poisson crus, sans l’abimer.

Le couteau Usuba

Pour couper vos légumes, nous vous recommandons d’opter pour le couteau usuba. Ce dernier vous permettra de réaliser des découpes sans fissurer vos légumes. Disposant d’une lame fine et mince, ce couteau de cuisine japonais sera votre meilleur allié pour réaliser des coupes de précisions.

 

Maintenant que vous savez quels couteaux de cuisine choisir, à vous les bons petits plats !

 

Les derniers articles du blog de la coutellerie : Tout ce qu’il faut savoir sur le couteau papillon Balisong

Tout ce qu’il faut savoir sur le couteau papillon Balisong

Couteau paillon Balisong

Malgré des origines controversées, le balisong est un couteau de poche qui fait rêver ! Et particulièrement les afficionados des arts martiaux et les fans de Jackie Chan. En effet, une fois que vous saurez vous servir correctement d’un couteau papillon, vous serez capable de réaliser des figures impressionnantes, digne d’un guerrier philippin. Mais avant de devenir cascadeur pour des films d’arts martiaux, découvrez l’histoire du couteau balisong, sa structure et apprenez à bien le manipuler.

 

Qu’est-ce qu’un couteau papillon?

Le couteau papillon, également appelé couteau balisong ou butterfly, est souvent considéré comme étant d’origine philippine. La traduction du terme « balisong » est aujourd’hui encore très controversée. En effet, il peut être traduit en français par « couteau pliable » ou « corne brisée ».

Le balisong a été créé pour une utilisation militaire. Il s’agit d’une arme blanche qui peut être manipulée avec rapidité et qui possède une lame et deux branches mobiles. Ce couteau papillon s’ouvre facilement avec une seule main et est très utile pour l’autodéfense. Cependant, il est à manier avec prudence si vous ne voulez pas vous couper un doigt !

La maîtrise du couteau balisong fait partie de certains arts martiaux, dont le Kali-Anis. Avec de l’entrainement, vous pourrez réaliser des figures impressionnantes, grâce à des enchainements d’ouvertures et de fermetures, qui sont appelés des tricks.

Il existe deux modèles de couteaux papillon balisong très célèbres. Tout d’abord, le veinte-quatro, un couteau balisong de 24cm de long et adapté aux femmes. Les hommes, quant à eux, préfèreront le veinte-nueve, un couteau pliable d’une longueur de 29cm.

Aujourd’hui, les différents fabricants de couteaux papillons proposent des tailles de balisong très variées et au design plus moderne. Ils sont également utilisés pour des spectacles d’arts martiaux, et non plus dans le cadre militaire.

 

L’histoire du couteau balisong

L’histoire de ce célèbre couteau papillon est plutôt vague et controversée. Certains historiens pensent qu’il aurait été créé au 9ème siècle et qu’il serait originaire de Batangas, une région des Philippines, ou tout du moins asiatique. En effet, des théories assignent également la naissance du couteau balisong à la Chine ou à Hong-Kong.

D’autres chercheurs pensent que le couteau papillon est d’origine européenne et qu’il aurait été importé par les espagnols, lors de la colonisation des Philippines. Le couteau Pied-Du-Roy était fabriqué en France dès le 18ème siècle. Si vous avez envie de voir à quoi ressemble ce couteau papillon français, vous le trouverez au Musée de la Coutellerie de Thiers. De plus, le livre Le Perret répertorie en 1710 un couteau balisong, et explique que la fabrication de ces couteaux remonte à la fin 16ème siècle ou au début du 17ème siècle.

Enfin, une troisième école assigne la naissance de ce couteau pliant à Perfecto de Leon, en 1905.

Aujourd’hui, le couteau papillon est connu mondialement. Il ne sera pas dur de trouver un modèle de cette arme blanche en France, en Espagne, aux Philippines et aux Etats-Unis. D’ailleurs aux USA, le couteau papillon balisong se fait appeler butterfly.

Le balisong est également entouré par une autre légende. On raconte qu’un jour, un guerrier philippin aurait vaincu 29 de ses opposants, grâce à un veinte-nueve, le couteau balisong de 29cm de long.

 

A quoi ressemble un couteau balisong ?

Couteau papillon balisong
Couteau Benchmade Balisong 67 disponible sur Vos-Couteaux.com

L’anatomie du couteau balisong est très simple. Il est constitué d’une lame et de deux branches amovibles. Ces dernières se rabattent sur la lame et donnent cette impression que le couteau balisong est fermé ou qu’il s’agit d’un couteau pliant de poche. Lorsque les branches sont ouvertes, elles forment un manche, qui vous permet de tenir votre couteau sans vous blesser.

En recherchant votre couteau balisong, vous verrez que la longueur de la lame varie selon les modèles.

 

Bien manipuler son couteau papillon

Il est important de savoir manipuler votre balisong correctement. C’est pourquoi, il est conseillé de le tenir par le manche, afin de vous éviter de vous blesser.

Le couteau papillon est utilisé aujourd’hui dans le cadre de spectacles ou pour les arts martiaux. Vos-couteaux.com vous conseille de vous inscrire dans une salle spécialement dédiée à l’enseignement de la manipulation des couteaux balisongs. Vous commencerez par utiliser un couteau d’entrainement avec lequel vous ne pourrez pas vous blesser. Celui-ci ne possède pas de lame tranchante. Vous pourrez réaliser de nombreuses figures, sans avoir peur de vous couper un doigt.

 

Maintenant que vous êtes un véritable pro de la manipulation du couteau balisong, il ne vous reste plus qu’à choisir le modèle qu’il vaut faut. Et ça tombe bien, car vos-couteaux.com vous propose un large choix de couteaux papillons.

A lire : Le Couteau Outdoor Késako ?

Le couteau outdoor : késako ?

Couteau outdoor

Couteau outdoorSi vous débutez dans le milieu de la coutellerie, vous vous êtes surement déjà demandé ce qu’était exactement un couteau outdoor ? En effet, vous en entendez fréquemment parler et il est souvent associé au couteau de survie, au couteau de chasse ou bien encore au couteau tactique. En réalité, il s’agit d’une catégorie de couteaux destinée à un usage en plein air.

Dans cet article, l’équipe de vos-couteaux.com vous en apprend plus sur le couteau outdoor. Nous vous expliquons notamment ce qu’est exactement le couteau outdoor. Découvrez également les nombreux modèles de couteaux, qui appartiennent à cette catégorie, ainsi que les usages auxquels ils vous seront utiles.

 

Qu’est-ce qu’un couteau outdoor ?

Le couteau outdoor est une catégorie de couteaux destinée à un usage d’extérieur. A lame fixe ou à lame pliante, vous trouverez de nombreux modèles pour toutes vos activités de plein air (camping, randonnée, chasse, etc.). Multifonctionnel, le couteau outdoor est très apprécié par les aventuriers et les survivalistes (en savoir plus), qui aiment à en avoir toujours un sur soi.

D’ailleurs, dans certain cas, le couteau outdoor peut réellement vous sauver la vie ! Il est donc important d’en choisir un de qualité et qui répond parfaitement aux besoins auxquels vous pourrez être confrontés.

 

Les catégories de couteaux outdoor

Vous êtes à la recherche d’un couteau outdoor ? La première question que vous devez vous poser c’est à quoi va-t-il vous servir ? Est-ce un couteau que vous allez utiliser pour aller à la chasse, un couteau pour vos trekkings ou bien un couteau pour vos aventures à la belle étoile ? Sachez que chacun des modèles de couteaux outdoor possèdent ses avantages et ses inconvénients qui pourront même vous sauver la vie si vous choisissez celui qui convient à la bonne activité. Voici un petit zoom sur les différents types de couteaux outdoor.

Le couteau tactique

Arme défensive ou offensive, le couteau tactique est un couteau de combat, le plus souvent utilisé par les militaires. Pour les civils, la gamme de couteaux tactiques a été élargie. Désormais, ils concernent aussi bien les couteaux de combat, que les couteaux de chasse et les couteaux de survie. Un couteau tactique est donc pratique à avoir sur soi, lors de ses expéditions en forêt. Si vous êtes intéressé par l’achat de ce type d’arme blanche, découvrez comment choisir votre couteau tactique.

Le couteau de survie

A l’origine, le couteau de survie fait partie du kit de survie destiné à l’aviation militaire, afin qu’ils puissent survivre en cas de crash ou en milieu hostile. Désormais, le couteau de survie est également très apprécié par les campeurs, les randonneurs et autres amateurs d’activités en plein air. Très utile, il vous servira aussi bien à vous défendre, qu’à couper une ceinture de sécurité ou à dépouiller un animal. Attention : il n’est toutefois pas à confondre avec un couteau de chasse ! Pour en savoir plus, retrouvez notre article Le couteau de survie : comment le choisir ?.

Couteau de chasse

Tout bon chasseur doit avoir sur lui un bon couteau de chasse. Multifonctionnel, celui-ci va lui permettre de préparer son poste de tir, à tuer le gibier, ainsi qu’à vider l’animal et à couper la viande. Toutefois, il existe des modèles plus adaptés que d’autres pour certaines tâches, comme l’étripage ou le dépouillement de la carcasse. N’hésitez pas à vous référer à notre guide d’achat pour trouver le couteau de chasse idéal.

Le couteau de marin

Les marins aussi doivent posséder leur couteau outdoor ! Et c’est pourquoi le couteau pour la voile a été créé. Il existe de nombreux modèles, mais il est préférable de choisir un couteau de marin en acier inoxydable, avec un système de verrouillage ouvert/fermé, ainsi qu’avec une bonne prise en main.

Le couteau de pompier

Les pompiers ont des besoins spécifiques, dû aux dangers auxquels ils font face. C’est pourquoi le couteau de pompier a été créé. Celui-ci permet de couper une ceinture de sécurité (à l’instar du couteau de survie), ainsi que de briser une vitre. Il en existe sous la forme d’un couteau de pompier ou de couteau suisse Rescue.

Le couteau de camp

Amateur de camping, vous souhaitez investir dans un couteau de camp ? Sachez qu’il en existe plusieurs modèles. Vous pourrez aussi bien craquer pour le couteau suisse Camper de Victorinox, que pour un couteau Opinel. Le couteau de camping doit avant tout être multifonctionnel. C’est pourquoi, il devra posséder une bonne lame, afin de couper du bois pour allumer un feu de camp, mais aussi disposer d’outils pour manger, comme une cuillère et une fourchette.

Le couteau de randonnée

Avant de choisir votre couteau de trek, pensez que vous allez devoir l’avoir sur vous tout au long de votre marche. Voilà pourquoi vous devrez en choisir un qui soit léger, polyvalent et compact. Les randonneurs apprécient notamment le couteau de poche et le couteau suisse, qui est très pratique. Un des modèles de couteau de randonnée les plus appréciés est notamment le couteau Opinel outdoor n°8.

 

Alors de quel couteau outdoor avez-vous besoin ? N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des conseils dans l’achat de votre nouveau canif.

Comment trouver le couteau de chasse idéal ?

Le couteau de chasse : prisé par les chasseurs, celui-ci doit pouvoir leur servir à chaque instant au cours de leur activité. Que ce soit pour préparer leur poste de tir, pour tuer le gibier ou pour vider l’animal, le couteau de chasse est un outil indispensable à tout bon chasseur. Il n’existe pas de couteaux de chasse parfait. Il existe seulement des dagues plus adaptées que d’autres aux activités que vous comptez faire avec. C’est pourquoi, nous vous avons préparé sur notre blog de la coutellerie, ce guide afin que vous ayez toutes les connaissances nécessaires pour trouver le couteau de chasse qui vous convient.

Les différents modèles de couteaux de chasse

Vous pourrez trouver sur les boutiques en ligne de couteaux, comme dans les magasins spécialisés, de nombreux types de couteaux de chasse. Certains sont plus optimisés pour une utilisation en particulier que d’autres. En voici quelques exemples :

  • Entre le 19ème et 20ème siècle, un des couteaux de survie les plus populaires auprès des chasseurs était le couteau Bowie. Aujourd’hui, celui-ci est encore très apprécié, notamment pour sa longue lame clip point. En effet, cette dernière est très utile lors du dépeçage du gibier, ainsi que dans la découpe de la viande. Le couteau à lame bowie est également un couteau de boucherie. Il permet donc de couper la viande très finement, afin d’en faire de la charcuterie.
  • Il existe également le couteau de chasse pour l’étripage. Ce dernier possède un crochet qui va permettre d’enlever plus facilement les organes, afin de mieux conserver la viande.
  • Vous pourrez aussi trouver des couteaux de chasse spécialisés dans le dépouillement de la carcasse. Idéalement, ceux-ci disposent d’une lame courte et incurvée, qui va permettre au chasseur de couper la chair de l’animal avec soin.
  • Le couteau à désosser quant à lui vous permettra de retirer la viande des os, grâce à une lame courte et fine.

Toutes nos astuces pour bien choisir la lame de votre couteau de chasse

Lorsque vous choisissez votre couteau de chasse, il faut faire attention à choisir une lame résistante, afin qu’elle ne se casse pas lorsque vous dépecer l’animal. La solidité de la lame va passer par de nombreux critères, comme sa forme, sa taille, ou bien encore son matériau.

Type de le lame :

Vous avez le choix entre deux types de lames pour votre couteau de chasse : les lames fixes et les lames pliantes. Le couteau de chasse à lame fixe est le plus utilisé par les chasseurs. En effet, il est beaucoup plus solide pour vider le gibier et plus hygiénique que les couteaux à lame pliante. Ces derniers ont un interstice qui s’encrasse facilement et qui est difficilement à nettoyer. Cela permet le développement des microbes qui risquent d’infecter votre viande lorsque vous le viderez et donc de provoquer des maladies. Toutefois, si vous souhaitez réellement posséder un couteau de chasse pliant (qui est tout de même très pratique et compact), nous vous recommandons de choisir une lame en titane, afin de renforcer sa solidité.

Forme de la lame :

Pour la forme de votre lame, vous aurez la possibilité de choisir entre les clip point et les drop point. Le poignard clip point, qui correspond au couteau de chasse avec lame relevée, est idéal pour percer la chair de l’animal. Il s’agit de la forme de lame la plus utilisée chez le modèle Bowie.

Quant au couteau drop point, également appelé couteau à pointe rabattue ou lame bourbonnaise, il s’agit du plus populaire et se retrouve uniquement chez les couteaux de chasse à lame fixe. Il possède une grande lame très solide et est très facile à manier. Il permet de couper le gibier sans perforer les organes.

Les meilleurs aciers pour la lame du couteau de chasse :

Il est important de choisir une bonne lame à votre couteau de chasse. Vous préférez l’acier inoxydable, l’acier carbone ou le titane ? Là encore il est recommandé d’en choisir une qui vous convienne le plus possible. Les couteaux en acier inoxydable sont parfaits si vous êtes au contact de l’eau ou dans un environnement humide. En effet, ils sont très résistants à la corrosion, mais pas très solide.

Vous pouvez également vous tourner vers des couteaux de chasse en acier au carbone. Il dispose d’un tranchant très net et vous pouvez l’affûter plus facilement. Toutefois, il est plus sujet à la rouille et doit être également nettoyé plus souvent. Si vous disposez notamment d’un couteau pliant de poche, nous vous conseillons de vous tourner vers une lame en titane. Celle-ci sera beaucoup plus solide qu’une lame en acier et possédera également un très bon tranchant.

Quel matériau choisir pour le manche de mon couteau de chasse ?

Le matériau du manche de votre couteau de chasse doit également être choisi avec grand soin. En effet, il est important que vous possédiez une bonne prise en main de votre couteau, autant pour sa maniabilité que pour le confort. Vous pouvez choisir un manche fabriqué dans du bois, du cerf ou de la corne. Ils sont notamment choisis pour les couteaux de chasse en raison de leur durabilité, ainsi que pour leur côté attrayant. Les chasseurs aiment principalement le fait qu’il s’agisse de matières « vivantes », c’est-à-dire qu’elles vieillissent (dans le sens positif du terme). Les chasseurs apprécient tout particulièrement le bois d’olivier qui leur porterait chance.

Vous pouvez également opter pour des matériaux synthétiques, comme le G-10, la fibre carbone ou encore l’aluminium. Un des principaux atouts de ces matériaux c’est qu’ils sont beaucoup plus faciles à nettoyer. Vous les apprécierez également pour leur durabilité et leur légèreté, qui permet au couteau de chasse d’être très maniable.

Couteau de chasse ka-bar

Cet article vous a plu ? Alors, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les lames en acier Damas !

Le lancer de hache à Nice : découvrez ce nouveau sport qui va « trancher » avec les autres !

Lancer de hache

Lancer de hachePeu connu en France, le lancer de hache est un sport qui prend de plus en plus d’envergure. En famille, entre amis ou pour une session team building, venez découvrir cette nouvelle activité, dont un espace s’est ouvert à Nice. Découvrez les techniques du lancer de hache pour devenir un vrai pro, mais attention à la lame de la hache qui tranche !

Qu’est-ce que le lancer de hache ?

Le lancer de hache est un sport qui consiste à lancer une hache sur une cible. Celle-ci est composée de cinq anneaux dont la valeur passe de 1 point (pour l’anneau extérieur) à 5 points (pour l’anneau centrale). Lors d’une partie de lancer de hache, le compétiteur a le droit à cinq lancers et doit totaliser le plus haut score pour gagner la partie.

Très apprécié par les bucherons, le lancer de hache fait fureur lors de leur rassemblement. Il est notamment très pratiqué au Canada, aux Etats-Unis et au Royaume-Unis. En France, depuis quelques années maintenant, cette activité commence à se faire une place. Avec l’essor de la mode hipster et la pratique du lancer de couteau (qui se pratique avec de véritables couteaux à lancer et pas avec vos couteaux de cuisine, hein !), c’est tout naturellement qu’on a envie de découvrir le lancer de hache !

A lire aussi : Tout ce qu’il faut savoir sur les couteaux à lancer.

Tomahawk : le nouveau spot de lancer de hache à Nice !

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Vos-Couteaux.com se situe près de Nice. C’est en lisant notre quotidien régional Nice-Matin, que nous avons découvert cette adresse pour pratiquer le lancer de hache : Tomahawk ! Il s’agit d’un nouvel espace destiné au lancer de hache à Nice. Dans une ambiance cosy et naturel, apprenez toutes les techniques pour devenir le champio-ne du lancer de hache. Entre amis, avec votre famille ou avec vos collègues, réservez votre cible sans plus attendre !

Pas d’inquiétude pour nos autres lecteurs ! Le lancer de hache est un sport qui se pratique de plus en plus en France. Que vous habitiez Paris, Lyon, Bordeaux, Montpellier ou Nice, des espaces dédiés au lancer de hache s’ouvre partout !

Comment nettoyer une lame rouillée d’un couteau ?

Cela arrive… Vous avez laissé vos couteaux de cuisine humides dans votre évier ? Vous avez nettoyé votre couteau Opinel sans le sécher ? Et résultat, vous découvrez maintenant que la lame de votre couteau est rouillée ! Comment enlever la rouille d’un couteau ?

Avant tout, il faut savoir qu’avoir de la rouille sur la lame de son couteau, ne veut pas dire que celui-ci soit de mauvaise qualité ! Tout dépend de la constitution de l’alliage des lames des couteaux. En effet, certains alliages réagiront plus ou moins bien à l’humidité. L’acier carbone par exemple est plus sensible à l’humidité que l’acier inoxydable. Il faut également savoir qu’il est préférable de laver ses couteaux (couteaux de cuisine, couteaux de table ou couteaux outdoor) à la main, plutôt qu’au lave-vaisselle. Alors, comment nettoyer la rouille de la lame d’un couteau ?

5 astuces de grand-mère pour enlever la rouille de vos couteaux

Découvrez nos 5 astuces de grand-mère pour enlever les tâches de rouilles de vos couteaux et ainsi leur redonner tout leur éclat !

1. Nettoyer la rouille de son couteau avec une pomme de terre

Prenez une pomme de terre. Coupez-la en deux et frottez la lame de votre couteau avec votre moitié de pomme de terre. L’amidon présent dans le légume va agir comme antirouille sur l’acier de la lame du couteau et enlever les tâches de rouilles qui se sont formées.

Ensuite, rincez la lame de votre couteau et essuyez-la avec un chiffon doux.

Pour un meilleur rendu, vous pouvez saupoudrer sur votre pomme de terre de la poudre à astiquer les métaux.

2. Enlever la rouille d’un couteau grâce au vinaigre blanc

Comme tout le monde le sait (ou du moins ceux d’entre vous qui sont maniaques), le vinaigre blanc c’est LE produit à avoir dans ses placards. Grâce à ses nombreuses vertus, le vinaigre blanc nettoie beaucoup de choses, dont la rouille présente sur vos couteaux !

Pour cela, il vous suffit de mettre un peu de vinaigre blanc dans un récipient, de le faire légèrement chauffer et d’imbiber un chiffon doux avec. Frottez ensuite votre chiffon mouillé de vinaigre blanc sur la lame de votre couteau pour faire partir les tâches de rouille.

3. Nettoyer une lame rouillé avec du vinaigre blanc et du gros sel

Comme expliqué tout à l’heure, le vinaigre blanc c’est la vie ! Voici un autre moyen de l’utiliser pour supprimer la rouille de votre couteau. Il vous suffit de mélanger du gros sel avec du vinaigre et de tremper la lame rouillée de votre couteau dans la préparation. Vous allez voir une réaction chimique se produire. En effet, une formation gazeuse va se former sur la lame du couteau. A ce moment-là, récupérez votre couteau, frottez-le doucement avec une éponge, puis rincez-le et séchez-le.

4. Ôter la rouille d’une lame de couteau avec de l’essence de térébenthine

Connaissez-vous l’essence de térébenthine ? Il s’agit d’un mélange de plusieurs molécules, notamment de terpéniques, d’acides et d’alcools. Cliquez ici pour en savoir plus.

L’essence de térébenthine sera très utile sur enlever la rouille déjà bien incrustée de vos couteaux. L’utilisation est similaire à celle du vinaigre blanc. Il vous suffit d’imbiber un chiffon doux de cette essence et de frotter ensuite la lame avec. Vous retrouverez ensuite un couteau comme neuf !

5. De l’huile de coude et de l’eau pour nettoyer vos couteaux des tâches de rouille

Si les tâches de rouilles commencent juste à se former sur la lame de votre couteau, le plus simple est d’attraper une éponge douce, de la passer sous l’eau et de frotter la lame de votre couteau avec une bonne dose d’huile de coude. Une fois que celle-ci est redevenue intacte, passez la lame de votre couteau sous l’eau, puis essuyez-la avec un chiffon doux.

Les produits Vos-Couteaux.com pour protéger vos couteaux de la rouille

Voici une sélection de produits de nettoyage et d’entretien pour couteaux de la boutique Vos-Couteaux.com.

Kanetsune Rust Clean

Mettez quelques gouttes du Rust clean de Kanetsune sur un chiffon doux – ou sur une peau de chamois – pour retirer rapidement toute trace de rouille sur la lame de votre couteau.

Peau de chamois Birdy Kanetsune

La peau de chamois Birdy de Kanetsune vous aidera dans l’entretien et le nettoyage de vos couteaux, notamment pour nettoyer la lame des couteaux de la rouille et de l’oxydation.

L’entretient de vos couteaux ne doit pas être pris à la légère. Il est important de les aiguiser régulièrement et de nettoyer vos couteaux avec des produits adaptés.

Si vous avez une autre astuce pour nettoyer une lame rouillée, n’hésitez pas à la partager avec nous en laissant un petit commentaire !

A lire sur le blog : Les marques de la coutellerie françaises

Les marques de la coutellerie française

Couteaux laguiole

Couteaux laguioleLe Made in France est une notion mise de plus en plus en avant, car on aime soutenir les artisans locaux et les produits de nos régions. De plus, la coutellerie française dispose d’un savoir-faire traditionnel unique, qui a fait sa renommée à travers le monde.

Histoire de la coutellerie française

Les couteaux font partie des premiers outils créés par l’Homme. Toutefois, l’histoire de la coutellerie française trouve ses premières traces au moyen-âge. Dès cette époque, la production de couteaux se fait essentiellement dans les villes phares, comme Thiers, Nogent ou bien encore Nontron. Chaque région dispose d’un savoir-faire unique qui va donner lieu à des couteaux de grande qualité et reconnus, même des siècles plus tard.

Mais une des villes les plus emblématiques de la coutellerie française reste Thiers. En effet, les premiers couteliers ont fait leur apparition dans cette ville autour du 15ème siècle. Malgré le fait qu’il n’y ait aucune matière première sur place, c’est la rivière Durolle qui va fournir l’énergie nécessaire aux moulins, puis aux usines, pour la production des couteaux thiernois. Aujourd’hui, la coutellerie thiernoise correspond à 70% des couteaux français. Elle est également considérée comme étant la capitale mondiale de la coutellerie.

Top 8 des marques de la coutellerie française

Vous êtes à la recherche d’un couteau de qualité et vous souhaitez privilégier le made in France ? Retrouvez les meilleures marques de la coutellerie française.

1. Opinel :

Le couteau Opinel est un couteau savoyard, inventé par Joseph Opinel en 1890. Ce dernier aimant les nouvelles machines et les nouvelles techniques de fabrication, commença à améliorer la forme et la fabrication de ce couteau de poche, fabriqué dans les forges de son père, et créa le couteau Opinel que nous connaissons. Le couteau Opinel traditionnel est un couteau de poche, dont la lame se repli dans la saignée que comporte le manche en bois. En 1897, Joseph Opinel sort 12 séries de taille différente de ce célèbre couteau. La série n°13 fut créée dans les années 70, suite au succès rencontré par des objets publicitaires de la marque. S’inscrivant dans la tradition des maîtres couteliers français, Joseph Opinel choisi l’emblème de la “Main Couronnée” en 1909.

Aujourd’hui, la marque Opinel offre de nombreux modèles de canifs : couteaux outdoor, couteaux de survie, couteaux de cuisine et de table. Opinel est également devenu une icône mondiale du design de la coutellerie.

2. Lion Sabatier® :

Le tout premier couteau Sabatier fut créé dans la région thiernoise, en 1812 par Monsieur Sabatier. A cette époque, les noms de famille ne pouvaient être protégés au même titre qu’un nom de marque. C’est pourquoi, de nombreuses marques de coutellerie Sabatier virent le jour. En 1979, les principales marques de couteaux Sabatier créèrent l’association Lion Sabatier®. Les couteaux de cuisine Lion Sabatier® sont fabriqués selon le savoir-faire traditionnel et disposent d’une qualité de coupe incroyable. Ils ont été récompensés par le Janus de l’industrie pour la qualité de leur acier et le design des produits de la marque.

3. Nontron :

Le couteau Nontron est sans aucun doute un des plus vieux couteaux de France. Sa fabrication remonte à l’époque du moyen-âge, vers le début du 13ème siècle. Il porte le nom d’une petite ville de Dordogne : Nontron. Le plus célèbre et le plus ancien est le couteau Nontron de poche pliant n°25. Issus d’une fabrication artisanale traditionnelle, les couteaux Nontron possèdent un manche en bois et une lame en acier inoxydable, en carbone ou en damas.

Les familles Bernard et Petit – deux familles emblématiques de la région de Nontron – ont marqué la coutellerie nontronnaise. Ils participèrent à l’effort de guerre de la première guerre mondiale, en fabricant notamment le couteau Nontron à cran d’arrêt. Aujourd’hui, seule la coutellerie Petit demeure encore. L’année 1928 marque la naissance de la Coutellerie Nontronnaise, rachetée une première fois en 1931 par Alphonse Chaperon, puis par la Forge de Laguiole en 1992. Cette dernière entreprise a conservé le savoir-faire de la fabrication des couteaux nontronnais. Vous pourrez notamment trouver des couteaux de poche, ainsi que des couteaux de table.

4. Atelier Perceval :

Créé en 1995, l’Atelier Perceval s’inscrit dans la tradition et le savoir-faire de la coutellerie thiernoise. Vous trouverez notamment chez cette manufacture de coutellerie fine des couteaux outdoor, des couteaux de poche, des couteaux de cuisine et des couteaux de table. A la fois authentique et de qualité, les couteaux Perceval sont made in France et fabriqués en plein cœur de la ville de la coutellerie : Thiers. L’Atelier Perceval fait également partie de la Fédération Française de la Coutellerie.

5. Nogent 3 étoiles :

L’entreprise Nogent*** fut créée en 1923, par Louis André, sacré Meilleur Ouvrier de France. S’inscrivant dans la tradition de la coutellerie nogentaise, Nogent 3 étoiles utilise pour la production de ses couteaux de cuisine et de table un savoir-faire artisanal et des matières premières de grande qualité. La qualité et les techniques de fabrication des couteaux Nogent *** ont été reconnues par la FFC et la marque a été labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant.

6. Claude Dozorme :

La coutellerie Claude Dozorme est située dans le Puy-de-Dôme. Empreinte du savoir-faire du bassin thiernois, elle participe au rayonnement de la coutellerie 100% française de la ville de Thiers. C’est en 1902 que Blaise Dozorme – grand-père de Claude – décide de monter un petit atelier de coutellerie chez lui. A cette époque, il ne fait que sous-traiter les couteaux produits. Possédant également un caractère ambitieux et dominant, il est surnommé « Le Loup » par les autres couteliers.

Après une « révolution industrielle » pour les couteaux Dozorme dans les années 70, Claude créé la marque Claude Dozorme au début des années 80. En plus d’utiliser le savoir-faire traditionnel thiernois, la coutellerie utilise aussi les techniques modernes pour produire des couteaux d’excellente qualité. La marque est également membre de la FFC. Vous trouverez chez Claude Dorzorme des couteaux de poche, des couteaux de table, des couteaux de cuisine, ainsi que des sabres à champagne et des sommeliers.

7. Fontenille-Pataud :

La coutellerie Fontenille-Pataud a été fondée en 1929 par Jeanne Fontenille-Pataud. Située à Thiers, l’entreprise utilise le savoir-faire thiernois pour réaliser des couteaux de table haut de gamme. Afin de donner un nouveau souffle à la coutellerie Fontenille-Pataud, Gilles Steinberg (dirigeant de la l’entreprise depuis 1994) réoriente la production de la coutellerie vers les couteaux de poche et les couteaux Laguiole haut de gamme en 1995. En 1997, la coutellerie dépose la marque Gilles®, gage de qualité et d’un savoir-faire artisanal.

8. Douk Douk

La marque Douk Douk est aussi une marque de coutellerie française également très appréciée.

Et les Laguioles?

Quant à Laguiole, il ne s’agit pas d’une marque mais d’une forme de couteaux, reconnaissable grâce à l’emblème de l’abeille. Ils existent de nombreuses marques de couteaux françaises qui produisent des couteaux Laguiole : Fontennile-Pataud, Forge de Laguiole, Claude Dozorme, Laguiole le Fidèle, etc. Saviez-vous également que la majorité des couteaux Laguiole made in France sont fabriqués dans le bassin thiernois ?!

Découvrez également comment trouver le couteau de chasse idéal ?

Tout ce qu’il faut savoir sur les lames en acier Damas

Couteau lame en acier damas

Couteau lame en acier damasAvez-vous déjà entendu parler des couteaux à lame en acier Damas ? Il s’agit de couteau très stylisé, dont la lame est recouverte de motifs originaux. L’acier Damas possède également des qualités qui lui sont propres et qui vous donnera envie de choisir un couteau en acier damas plutôt qu’un couteau en inox ou en carbone. Découvrez le savoir-faire artisanal des forgerons, qui permettent de créer de véritables œuvres d’art de la coutellerie.

Qu’est-ce que l’acier Damas ?

Les couteaux en acier de damas sont constitués de deux aciers différents, voire plus. A l’origine, les lames en acier Damas étaient produites dans les régions de l’Inde et de l’Ouzbékistan. A l’époque, les artisans utilisaient un acier indien nommé le wootz, qui possédait une haute teneur en carbone, qui pouvait varier. Ces lames étaient notamment utilisées pour les armes blanches et les épées. La production de l’acier de Damas commença en -300 avant J.C. et elle perdura jusqu’à la fin des années 1750.

Suite à l’épuisement du wootz, le savoir-faire artisanal se perdit. Il faudra attendre le début du 19ème siècle pour que les forgerons européens recommencent à s’intéresser à cette technique de fabrication artisanale. En 1823, un certain “Bréant” découvre un nouveau procédé de fabrication qui allie le wootz et le corroyage. L’acier Damas est également appelé acier de Damas et acier damassé. Attention, il ne faut pas faire l’amalgame avec l’acier damasquiné.

Technique de forge artisanale :

Elle consiste à assembler des aciers différents (en général 2 ou 3). Ils seront ensuite soudés au feu grâce à un martelage, afin d’obtenir un bloc uni. Le forgeron remet ensuite ce bloc au feu, afin de pouvoir l’étirer et le replier sur lui-même. Il est ensuite ressoudé. Ces différentes opérations peuvent être répétées à l’infini. Elles permettent au forgeron de créer des centaines de couches et ainsi de réaliser des motifs étonnants, qui donnent toute son originalité à la lame en acier de Damas.

Acier de Damas industriel :

L’acier Damas est également fabriqué industriellement. Afin de diminuer le coût de fabrication des couteaux en acier damassé – et donc le prix d’achat par la même occasion – les fabricants utilisent de l’acier inox. Sur ces couteaux industriels, les motifs sont seulement une décoration. De plus, il s’agit de motifs plus minimalistes que ceux réalisés par les forgerons. En effet, la lame est composée d’une unique couche d’acier, ce qui ne permet pas de réaliser des formes complexes.

Vous pourrez également remarquer que le damassé des couteaux industriels se termine avant le tranchant. Toutefois, les couteaux damassés industriels possèdent quelques avantages. Une fois que vous avez poli le couteau, vous n’aurez plus à vous préoccuper de son entretien. De plus, il ne possède aucun défaut et son prix d’achat est très attractif, contrairement aux couteaux issus des techniques de fabrication artisanales, qui peuvent coûter plusieurs centaines d’euros. Étapes de la réalisation de l’acier Damas en vidéo :

Avantages de la lame en acier damas

Avant tout, il s’agit d’un couteau original et unique, apprécié par les amateurs de beaux couteaux. Les motifs de l’acier Damas sont tellement originaux, qu’ils sont d’ailleurs plus considérés comme une œuvre d’art. Les techniques de fabrication de l’acier Damas sont également uniques. C’est pourquoi elles sont inscrites à l’Inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel en France.

La lame en acier Damas permet au couteau d’être plus résistant. En effet, les imperfections de l’acier sont réparties sur toute la lame, afin de les affaiblir et ainsi créer une lame beaucoup plus résistante.

Un des autres avantages de la lame damassée est la présence de carbone dû au brasier, dans laquelle la lame est chauffée. Il va permettre de rendre l’acier de la lame plus dur. En effet, celle-ci absorbe le carbone et le répartit sur l’ensemble de la lame lorsque le coutelier repli l’acier. Le damas est également apprécié pour le tranchant de sa lame. Les couteaux à lame en acier damas possèdent une qualité de coupe incomparable ! Voilà pourquoi on retrouve l’acier damassé sur de nombreux modèles de couteaux.

Les couteaux en acier de Damas

Grâce à une très bonne résistance, une lame dure et un tranchant exceptionnel, l’acier damas a été adapté sur de nombreux couteaux, autres que des poignards et des épées. Désormais vous pourrez trouver des couteaux outdoor en acier damassé, et notamment des couteaux de chasse. Vous trouverez également des couteaux de cuisine à lame en acier damas, ainsi que des couteaux de cuisine japonais. Vous pourrez aussi trouver chez des spécialistes de la coutellerie des katanas, des couteaux de poche et des Laguioles.

Afin de donner un style plus luxueux et plus original, certains modèles de rasoirs – coupe choux ont une lame en acier de damas. Vous aussi, craquez dès à présent sur notre sélection de couteaux à lame en acier damas.

A lire sur le blog : Tout ce qu’il faut savoir sur le couteau suisse.