Tout ce qu’il faut savoir sur le couteau suisse

Tout savoir sur le couteau suisse

Tout savoir sur le couteau suisseVous avez déjà surement dû voir ce petit couteau couleur rouge avec une croix blanche ? Très certainement le plus célèbre des canifs, le couteau suisse est l’accessoire à toujours avoir sur soi ! Multifonction et très compact, il deviendra vite un objet indispensable à votre quotidien que vous ne quitterez plus.

L’histoire du couteau suisse

Ce célèbre objet est né d’un projet datant de la fin des années 1880. A cette époque, l’armée suisse commanda un couteau pliant, destiné à ses soldats : le couteau suisse. Celui-ci leur servira notamment à manger, à démonter leur fusil, ainsi qu’à se protéger. Le tout premier couteau de poche est livré dès janvier 1891. Il se nomme « Modèle 1890 » (de son année de production) et comporte les outils suivants : une lame, un ouvre-boîte, un tournevis plat et un poinçon. Il comporte également l’inscription KMV pour Kriegs Material Verwaltung (Intendance du matériel en français mais plus connu dans le monde sous le nom Swiss Army Knife), qu’il conservera jusque dans les années 1990. Au début, n’ayant pas les ressources nécessaires dans leur pays, l’armée suisse décide de confier la production de ses couteaux à l’Allemagne. C’est ensuite la société Karl Elsener (qui deviendra plus tard Victorinox) qui prend la suite, dès la fin de l’année. Par la suite, 4 autres modèles furent produits pour l’armée suisse : le Modèle 1908, le Modèle 1951, le Modèle 1961 et le Modèle 08. Chacun de ces modèles a ensuite été revisités et il existe donc plus versions de chacun d’eux. De 1961 à 2005, les fabricants officiels du couteau suisse deviennent Victorinox et Wenger. En 2005, Victorinox rachète l’entreprise Wenger, qui continuera à être une marque à part jusqu’en 2014. Vers la fin de l’année 2007, l’armée suisse commande un nouveau modèle de couteau suisse à Victorinox, afin de mieux répondre aux besoins actuels de ses soldats le « Modèle 08 », dont voici les nouveaux outils : une lame dentelée et plus longue ouvrable d’une main, un mécanisme de blocage, un manche avec revêtement antidérapant, un tournevis cruciforme, ainsi qu’une scie. Un véritable couteau de survie pour les militaires !

Un couteau de poche multifonction !

Ce petit canif rouge est un couteau de poche pliant et polyvalent. Le couteau suisse de nombreux outils, qui peuvent varier d’un modèle à l’autre. Conçu à l’origine pour les soldats suisses, on retrouve rapidement les couteaux suisses dans les magasins de coutellerie civile. Aujourd’hui, le couteau suisse est devenu un objet culte, même chez les civils. Reconnu pour son côté pratique, sa fiabilité, sa qualité et sa précision, il fait désormais partie du kit de survie des astronautes de la NASA. Le couteau suisse est un objet à avoir constamment sur soi car il peut vous servir tous les jours ! Il peut aussi bien vous servir à trancher ou à scier de petits bouts de bois pour faire un feu si vous faites du camping, qu’à visser une vis lorsque vous monter un meuble, à couper un fil de fer ou bien encore à vous épiler les sourcils et à ouvrir une bouteille de vin lors d’un apéro entre amis. Sachez également que les couteaux suisse doivent le grande qualité à leur acier inoxydable et au tranchant de leur lame.

Quels outils pour mon couteau suisse ?

Ça y est ? Vous avez craqué pour le couteau suisse ? Sachez qu’il existe de nombreux modèles tout aussi pratiques que design, fabriqués par la marque de couteaux suisse Victorinox. Toutefois, vous devez savoir que chacun de ces couteaux de poche ne disposent pas des mêmes outils. Alors que certains cherchent un couteau avec le strict minimum, d’autre préfèrent avoir un couteau suisse possédant un large assortiment d’outils et pouvant presque être comparé à un couteau de survie. D’ailleurs, saviez-vous que le nombre de fonctions d’un couteau suisse peut varier de 1 à 97 ?!

Les outils traditionnels

Le nombre d’outils sur un couteau suisse peut être véritable impressionnant ! Cependant, lors de l’achat de votre couteau suisse, comptez déjà sur les plus traditionnels comme la petite lame, la grande lame, l’ouvre-boîte, le tournevis, le tire-bouchon, les ciseaux, le cure dents, la lime à ongles et pourquoi pas le porte clé pour ne jamais le perdre ! Avec tout ça, votre couteau suisse est déjà très utile.

Les nouvelles fonctionnalités des couteaux suisses !

La marque officielle de couteau suisse : Victorinox produit également des canifs avec des outils beaucoup plus modernes. Désormais, vous pourrez donc retrouver des couteaux suisse toujours aussi compact et pratique, mais disposant d’un port USB 2.0 pouvant aller jusqu’à 32 GB !

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à trouver le couteau suisse qui vous ressemble.

Lisez également : Tout ce qu’il faut savoir sur les couteaux de lancer.

Tout ce qu’il faut savoir sur les couteaux de lancer

Lancer de couteaux avec couteau de lancer.

Lancer de couteaux avec couteau de lancer.Vous avez surement dû déjà entendre parler du couteau à lancer ? Il s’agit d’un poignard, de taille et de poids variables, qui est lancé sur une cible. Popularisé grâce au cirque, qui propose souvent des numéros de lancer de couteaux, cette discipline vous a surement émerveillé étant petit. Plus qu’un divertissement, le lancer de couteaux est un véritable sport qui a fait des adeptes aux quatre coins de la planète. Il existe même un championnat du monde ! Si vous aussi vous voulez devenir un lanceur de couteaux expérimenté, il vous faut des couteaux de lancer de bonne voire d’excellente qualité. Pour vous aider à les trouver, l’équipe de vos-couteaux.com vous prodigue ses meilleurs conseils.

Les multiples modèles de couteaux à lancer

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il existe trois modèles de couteaux à lancer : le couteau de lancer à soie, le couteau monobloc avec manche et le simple. Voici les avantages et les inconvénients de chacun de ces types de couteaux.

Couteau de lancer à soie

Le couteau de lancer à soie dispose d’une apparence plutôt traditionnelle. Il possède également une lame qui se prolonge dans le manche, généralement en bois ou en caoutchouc. Les couteaux à soie sont aussi appréciés car ils sont agréables à lancer, mêmes s’ils sont fragiles et sensibles aux vibrations produites.

Couteau à lancer monobloc avec manche

Le couteau à lancer monobloc avec manche est composé d’une seule lame, à laquelle on a ajouté un manche, afin qu’il dispose d’une meilleure prise en main. Comme le couteau de lancer à soie, il est également fragile au lancer.

Couteau de lancer monobloc simple

Ce poignard est constitué d’un seul bloc. Certains modèles disposent de vis de réglage qui vont permettre d’orienter un peu la distance de rotation de ce couteau à lancer monobloc simple. Il s’agit également du couteau le plus résistant sur les trois modèles présentés.

Quels critères prendre en compte pour choisir son couteau à lancer ?

Afin de choisir un couteau à lancer de très bonne qualité, il existe quelques critères à ne pas laisser de côté.

L’équilibre de votre poignard

Pour les débutants, il est recommandé de choisir un couteau à lancer équilibré au centre. Par contre, si vous avez déjà une certaine expérience en tant que lanceur de couteaux, choisissez celui qui collera le plus à votre style de lancer.

Le couteau à lancer équilibré au centre

Si vous ne vous y connaissez pas trop, choisissez le couteau à lancer dont le centre de gravité est situé au centre de la longueur et de la largeur. Il vous permettra de lancer votre couteau par son manche ou sa lame et vous effectuerez d’excellentes performances. De plus, le passage d’un couteau de lancer équilibré au centre à l’autre est moins déroutant, car vous garderez les mêmes sensations de lancers.

Le couteau de lancer à lame lourde

Si vous aimez lancer vos couteaux par le manche, choisissez un couteau de lancer à lame lourde. Afin de ne pas gêner votre lancer, optez pour un manche uniforme et qui ne dispose d’aucun relief.

Le couteau à lancer lourd du manche

Vous êtes plutôt adepte du lancer de couteau par la lame ? Dans ce cas, il est conseillé de choisir un couteau à manche lourd. Lors de l’achat de votre couteau, vérifiez bien que la lame de celui-ci est uniforme et émoussée, afin de ne pas vous blesser.

L’acier de votre couteau

Les aciers les plus utilisés dans la confection des couteaux à lancer sont l’acier inoxydable et l’acier en carbone. Nous vous présentons ces différents aciers avec leurs points forts et leurs points faibles, afin que vous puissiez choisir le couteau à lancer dont vous avez vraiment besoin.

Couteau de lancer en acier inoxydable

Egalement appelé acier stainless, les couteaux de lancer en acier inoxydable ont un bon lancer, sont brillants et possèdent un prix d’achat plus abordable. Cependant, ils se tordent et se cassent plus facilement. Afin que votre couteau à lancer stainless dure plus longtemps, vous pouvez redresser la pointe de la lame facilement si celle-ci s’est tordue, et l’affuter dans le cas où elle se serait cassée.

Couteau de lancer en acier en carbone

Certes leur prix est plus élevé que les couteaux en acier inoxydable et ils ont tendance à rouiller, mais vous verrez que si vous en prenez soin, le couteau de lancer en acier carbone vous durera plus longtemps ! Vous pourrez également lancer votre poignard sur des cibles en béton, en briques et même en métal. Un conseil : choisissez un couteau à lancer avec une haute teneur en acier carbone, afin qu’il soit plus résistant à l’oxydation.

La poignée du couteau de lancer

En général, la poignée et la lame sont du même matériau. Il est important que celle-ci soit ergonomique, afin que vous ayez des repères lors de la prise en main. Pour obtenir une meilleure prise sur votre couteau, vous pouvez également opter pour une poignée enveloppée de paracorde. Si la poignée est d’un autre matériau que la lame, assurez-vous que ce soit confortable dans votre main.

Taille et poids du couteau à lancer

Le premier conseil qu’on puisse vous prodiguer concernant la taille et le poids de votre couteau est d’en choisir un qui soit adapté à votre morphologie. Ensuite, il est conseillé au débutant d’opter pour un couteau de lancer de 23 cm et d’environ 150 g. Il vous permettra de lancer facilement à une distance de 3 mètres des cibles. Nous vous recommandons de ne pas choisir un couteau trop lourd dans les premiers temps. Musclez-vous avant 😉 Pour lancer à plus de 3 mètres, il est préférable de choisir un couteau à lancer plus long et plus lourd qu’un poignard pour débutant. Toutefois, sachez que plus le couteau de lancer est long, plus il ira loin, mais plus il vous faudra de la force pour le lancer.

Etui pour couteau à lancer

Afin de pouvoir transporter vos couteaux à lancer sans danger, vérifiez bien que votre poignard soit vendu avec un étui. Si ce n’est pas le cas, nous vous recommandons d’en acheter un. Le plus apprécié est l’étui en cuir. Esthétique et résistant, il s’adapte à toutes les formes de couteaux. Toutefois, il est préférable d’opter pour du vrai cuir. L’étui en cuir a également un désavantage non négligeable : il attire l’humidité. Alors si vous souhaitez stocker votre couteau de lancer, choisissez plutôt un étui en nylon.

Le lancer de couteaux : plus qu’une passion, un véritable sport !

Comme n’importe quel sport, le lancer de couteaux possède un règlement et des techniques qui lui sont propres. Il existe des compétitions à échelle régionale, nationale et internationale. D’ailleurs, vous pouvez déjà vous inscrire pour le championnat de France de lancer de couteaux ! Le principe de ce sport est simple : vous devez lancer le couteau vers une cible et la lame doit se planter dedans. Pour cela, vous pouvez être placé de 3 à 10 mètres de la cible, suivant la discipline et votre niveau. Votre cible Nous vous conseillons de choisir des cibles en bois de pin ou de sapin. Ces bois abiment moins la lame des couteaux à lancer.

Vous devrez également positionner votre cible de manière à ce que les fibres du bois soient à la verticale (pour permettre à la lame de pénétrer plus facilement la cible). Installez votre cible dans un grand espace dégagé. Il est important d’avoir une excellente visibilité dans un rayon de 10 mètres, pour ne blesser personne. Choisissez un support solide et stable, afin que votre cible ne bouge pas. Le panneau devra avoir une largeur de 1 m et une hauteur de 30 cm au-dessus et en-dessous du niveau de vos yeux. L’épaisseur de la planche devra être au minimum de 4 cm. Afin que vos entrainements de deviennent pas ennuyant, variez les cibles ! Passez de la planche au rondin de bois, par exemple et changez également de configuration de votre espace d’entrainement, afin de pouvoir lancer dans n’importe quel endroit.

Tous nos conseils pour un lancer de couteau parfait !

Pour lancer parfaitement votre couteau, vous devrez avoir le buste face à la cible. Si vous êtes droitier, mettez en avant le pied gauche et formez un angle de 45° dans l’axe de tir avec votre pied. Pour les gauchers, il vous suffit simplement d’inverser le positionnement des pieds. Entrainez-vous à effectuer des rotations calculés. Il est en effet préférable d’effectuer des rotations lentes pour les cibles qui sont proches, et des rotations rapides pour les cibles éloignées. Pour un lancer précis, nous vous conseillons de faire partir votre geste de derrière la nuque et d’avoir un poignet qui ne bouge pas, afin de pouvoir contrôler la rotation du couteau.

Démonstration de lancer de couteaux

Pour le plaisir des yeux, nous vous invitons à regarder cet extrait de la compétition de lancer de couteaux Eurothrower de 2015.

Il ne vous reste plus qu’à découvrir notre sélection de couteaux à lancer ! Si vous avez besoin de davantage de précisions sur comment choisir votre couteau à lancer ou sur les différentes marques, envoyez-nous un petit mail 😉

A lire également : Tout ce qu’il faut savoir sur les kits de survie.

Tout ce qu’il faut savoir sur les kits de survie

Comment choisir son kit de survie ?

Que vous soyez un militaire, un astronaute, un pompier, un chasseur, un campeur ou un simple citoyen, nous avons tous besoin de prévoir un kit de survie chez nous ! En effet, l’équipement de survie pourra vous servir dans de très nombreuses situations. Et comme dit l’adage « mieux vaut prévenir que guérir ». Aujourd’hui, nous allons essayer de vous expliquer ce que c’est un kit de survie ? Dans quel cas il vous servira ? Et comment le constituer efficacement ?

 La marque Bear Grylls propose de nombreux kits de survie et autres accessories pour survivaliste.

Qu’est-ce qu’un kit de survie ?

Il peut s’agir d’un simple paquet, d’un sac à dos ou de quelque chose de plus imposant, qui contient du matériel de survie. Le kit de survie est destiné – comme son nom l’indique – à la survie, notamment dans les cas où vous vous retrouvez en situation d’urgence ou que vous êtes perdu en pleine nature. S’il est convenablement réalisé, il contiendra des outils et des fournitures de première nécessité, qui pourraient bien vous sauver la vie.

Les kits de survie sont pour tout le monde. En effet, vous pouvez en posséder un sur votre lieu de travail, chez vous ou sur vous (juste au cas où). Ils se trouvent également à bord des navettes spatiales, des avions militaires et des canots de sauvetage.

Vous trouverez dans des boutiques spécialisées, un large choix de kits de survie, car il en existe pour toutes les situations de danger. Vous pourrez ainsi vous en procurer de tailles et de matériels différents : une trousse de secours à laisser dans votre voiture en cas d’accident, un sac à dos avec l’équipement de survie nécessaire en cas de catastrophes naturelles, un Every Day Carry (EDC) pour tous les véritables survivalistes, ou bien un abri antiatomique si vous avez peur de la fin du monde.

Dans quelle situation peut-il servir ?

Quand utiliser un kit de survie ?

Il existe des kits de survie pour toutes les situations représentant un quelconque danger. Chaque équipement de survie dispose de matériels adaptés au danger pour lequel il est préparé. Il est donc important de choisir un kit de survie qui pourra répondre aux dangers de votre environnement.

Si vous travaillez dans un milieu isolé ou aux conditions climatiques difficiles, emportez avec vous le kit de survie adéquat. Il pourra vous permettre de survivre en forêt ou dans la neige, par exemple.

Vous habitez une zone sujette à des catastrophes naturelles ? Qu’il s’agisse de tremblements de terre, d’inondations ou de tempêtes, procurez-vous un kit de survie qui vous aidera à rester en vie dans les situations auxquelles il est possible que vous soyez confronté.

N’oubliez pas de garder votre kit de survie dans un endroit accessible rapidement en cas de catastrophe (bannissez les greniers et les caves !).

Le kit de survie peut également être d’une grande aide en cas d’accident, comme un naufrage de bateau ou un crash d’avion. Vous trouverez notamment ce type d’équipement dans les canots de sauvetage.

Et en cas de fin du monde ? Là encore, les plus fervents survivalistes ont tout prévu. Vous pouvez vous construire votre propre abri antiatomique et y déposer tout ce dont vous aurez besoin pour survivre. Bien entendu, cela ne vous servira à rien si la planète est détruite.. 😉

Quoi mettre dans votre kit de survie ?

Le kit de survie peut contenir énormément de choses ! Il est donc impossible de constituer une liste exhaustive de tout ce que vous devez mettre dans votre sac de survie. De plus, vous devez adapter votre équipement aux situations confrontées. Cependant, voici une petite idée de ce que tout bon survivaliste devrait avoir dans son kit de survie.

Se fournir un abri :

Afin que vous puissiez être protégé contre les conditions météorologiques, il est indispensable de prévoir un abri, même modeste. Ajoutez à votre kit de survie une bâche ou une tente, qui vous permettra de vous abriter.

S’orienter :

Si vous êtes perdu en forêt, ou dans un tout autre endroit désert que vous ne connaissez pas, il est important que vous puissiez vous orienter. Munissez-vous d’une boussole pour que vous sachiez quelle direction prendre. N’oubliez pas non plus une lampe torche, afin de voir où vous allez.

Pour conserver une température corporelle adéquate :

Il est important de conserver une bonne température corporelle. Cela se traduit par des vêtements de rechange (notamment si les vôtres sont mouillés ou déchirés). Vous pouvez également rajouter un sac de couchage et/ou une couverture de survie.

Allumer un feu :

Le feu vous sera très utile pour vous réchauffer ou pour faire cuire votre nourriture (et notamment la viande). Mais pour cela, il faut l’allumer. Nous vous conseillons de toujours avoir sur vous un briquet et des allumettes étanches. Pour vraiment bien prévoir, il existe aussi des kits allume feu.

Une trousse de secours :

Elle pourrait bien vous sauver la vie ! Prévoyez-y notamment les médicaments de base, ainsi que des pansements et du désinfectant.

Prévoir de la nourriture et de l’eau :

Il est important d’ajouter des rations de survie. Sans nourriture vous ne pourrez survivre plus de 30 jours (environ) et pas plus de 3 jours si vous ne prévoyez pas d’eau. Alors n’hésitez pas non plus à ajouter à votre sac de survie des bouteilles d’eau ou une gourde, ainsi que des comprimés purificateurs d’eau.

Envoyer des signaux :

Afin qu’on puisse vous retrouver, il faut que vous puissiez également signaler votre présence. Pour cela, vous aurez besoin d’un sifflet et d’un miroir.
Et pour être paré à toutes éventualités, n’oubliez pas de prévoir un couteau de survie (par exemple un couteau Bear Grylls) et/ou un couteau suisse. Cela vous sera d’une grande aide pour bricoler ou pour trouver de la nourriture.

Maintenant, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas posséder un kit de survie. Si vous souhaitez vous préparer davantage à survivre en forêt ou dans le cas d’une attaque de zombies 😉 ou de la fin du monde, vous pouvez vous inscrire à un stage de survie et ainsi apprendre de nombreuses techniques de survie. Il existe également de très bons guides de survie.

Lire sur le blog de la coutellerie : Toutes nos astuces pour bien choisir vos couteaux de table.

Toutes nos astuces pour bien choisir vos couteaux de table

Comment choisir ses couteaux de table ?

Comment choisir ses couteaux de table ?Les fêtes de Noël approchent à grand pas ! Si vous n’avez pas encore envoyé votre liste de cadeaux au Père Noël, c’est le moment d’y rajouter des couverts, et plus précisément des couteaux de table ! Indispensables au quotidien, nous avons tendance à privilégier l’esthétisme à la praticité.

Désormais ne faites plus cette erreur. Vos-couteaux.com vous explique comment choisir des couteaux de table de qualité et possédant un excellent tranchant, sans pour autant mettre de côté le design de vos couverts. Après tout, une table bien décorée passe également par les couverts que vous y mettez. 😉

Les différents modèles de couteaux de table

Il existe de nombreux types de couteaux de table. Pas tous utilisés au quotidien, ils disposent néanmoins d’une utilisation particulière qui pourrait bien vous faciliter la vie.

Le couteau de table basique

Il en existe de toutes les formes, de toutes les couleurs et de toutes les matières ! Du traditionnel couteau à bout rond, denté et avec manche en plastique coloré, au couteau design, fabriqué de tout son long en acier inoxydable, vous en trouverez pour tous les goûts ! Ces couteaux de table vous serviront pour la grande majorité des plats que vous cuisinez au quotidien. Toutefois, n’étant pas très affûtés, ces couteaux pourront bien opposer de la résistance face à une pizza ou à un morceau de steak.

Le couteau à steak

Le couteau à steak est un indispensable des couteaux à avoir dans sa cuisine ! Affûté et tranchant, il vous permettra de couper votre viande sans effort. Les couteaux à steak sont très facilement reconnaissables. Ils ont à peu près la même taille qu’un couteau de table classique, à part la lame qui est un peu plus longue et pointue.

Le couteau à pizza

Le couteau à pizza possède une forme plutôt originale. Pas très longue, la lame est arrondie et en inox ou en céramique. Cette dernière peut également être lisse ou dentée. Vous trouverez de nombreux design de couteaux à pizza : coloré, sobre ou en céramique. Pour une maniabilité plus confortable, nous vous recommandons un manche en caoutchouc, notamment si vous vous en servez souvent.

Vous n’aimez pas les couteaux à pizza ? Optez pour une roulette à pizza ou un ciseau à pizza !

Le couteau à fromage :

Amateur de fromage, c’est à vous que nous nous adressons maintenant ! Afin de savourer comme il se doit un des produits phares de notre pays, utilisez un couteau à fromage ! Il en existe trois sortes : le couteau à fromage ajouré, le couteau à fromage à lame large et le couteau à fromage en forme d’amande.

Le couteau de sommelier :

Egalement appelé couteau tire-bouchon, il s’agit d’un outil indispensable pour tous les amateurs d’œnologie. Design ou plus traditionnel, vous trouverez différents modèles de couteaux de sommelier qui vous permettront d’ouvrir une bonne bouteille de vin lors d’un repas entre amis ou avec les membres de votre famille.

En plus d’un tire-bouchon, le couteau de sommelier peut également posséder un découpeur et un décapsuleur.

Le couteau tartineur :

Pour les amateurs de petit-déjeuner au lit (ou à table), munissez-vous d’un couteau à beurre ou d’un couteau tartineur ! Si vous optez pour une ménagère ou un service de table, il sera surement compris dedans. Si vous le prenez à part, une lame de couteau en acier inoxydable est le meilleur choix.

Toutes les matières pour vos couteaux !

Bien choisir les matériaux qui constituent vos couteaux de table vous permettra d’avoir des couteaux de qualité, au tranchant affûté et que vous pourrez garder de nombreuses années.

De plus, si vous êtes de ceux qui mettent tout au lave-vaisselle, car faire la vaisselle à la main ce n’est pas votre fort, découvrez toutes les matières pour bien choisir votre couteau de table.

L’inox : un matériau chic et tendance pour vos couteaux de table

Les couteaux en inox – également appelés couteaux en acier inoxydable – sont fabriqués dans un acier auquel on a rajouté du chrome, voire du nickel. Au-delà de 10,5%, le chrome va permettre de rendre le couteau inoxydable. Vous trouverez de nombreuses sortes de couteaux en acier inoxydable. Toutefois, vous devez être vigilent. Ne dépassez pas le 18/10, qui représente 18% de chrome et 10% de nickel (le reste étant du fer). Il s’agit des doses maximales pour que vos couteaux ne soient pas dangereux pour la santé.

Les couteaux en inox sont également beaucoup appréciés car ils disposent d’un bon tranchant, sans pour autant abîmer vos assiettes (notamment celles en faïence ou en porcelaine). C’est pourquoi ce matériau est souvent présent dans la fabrication des couverts de table.

Les couteaux en inox sont faciles à entretenir et passent au lave-vaisselle sans trop de soucis. Prenez juste quelques précautions, afin qu’ils puissent vous durer encore plus longtemps :

  • Rincez-les avant de les mettre au lave-vaisselle, notamment si vous ne le démarrez pas dans l’immédiat. Cela évitera à la nourriture de rester collée à vos couverts et de les abîmer.
  • Le produit vaisselle n’est pas le meilleur ami de l’inox ! Alors, n’en mettez pas trop.
  • Une fois que le nettoyage est fini, sortez vos couverts. Si votre lave-vaisselle sèche mal, n’hésitez pas à passer un coup de torchon dessus.
  • Pour éviter que vos couteaux en inox ne se rayent, n’en mettez pas trop dans le panier.

Les couverts en acier inoxydables pourront aussi bien être utilisés pour les grandes occasions, qu’au quotidien, grâce à leur design chic et sobre.

De la gaité et de la couleur grâce aux couverts avec manche en plexiglas :

Qui ne possède pas de fourchettes, couteaux et cuillères avec des manches en plexiglas coloré ?! Facile d’entretien, ils passent sans problème au lave-vaisselle. De plus, ils ne sont pas excessifs au niveau du prix et ajoutent un peu de gaité à votre quotidien ! Rouge, vert, bleu ou jaune, il existe de nombreuses couleurs, afin de pouvoir les assortir très facilement à votre service de table.

Quant aux couteaux avec manche en plexiglas, ils seront très pratiques pour la plupart des plats du quotidien, mais n’hésitez pas à posséder également des couteaux à steak pour couper avec efficacité votre viande.

Manche en bois ou en corne : optez pour un couteau de table authentique :

L’authenticité et le traditionalisme reviennent de plus en plus au goût du jour. Et notamment les couteaux possédant un manche en bois ou en corne, qui sont très prisés par les amateurs de couteaux. Que vous optiez pour un couteau Opinel ou un couteau Laguiole (comme ceux de la Forge de Laguiole), vous ne serez jamais déçu par la qualité du tranchant de la lame.

Suivant le type de bois que vous choisissez, vérifiez bien que votre couteau puisse aller au lave-vaisselle.

A offrir ou à s’offrir, vous pouvez également opter pour le coffret de couteaux de table ! Une manière originale de faire plaisir 😉

A lire aussi : Zoom sur les couteaux de marins, de pêche et de plongée & Comment nettoyer une lame rouillée d’un couteau ?

Zoom sur les couteaux de marins, de pêche et de plongée

Couteau marin, plongée et pêche

Couteau marin, plongée et pêcheMatelot dans l’âme et passionné de pêche, vous aimez également pratiquer la plongée pour une chasse sous-marine ? Pour toutes ces activités, il se peut que vous ayez besoin d’un couteau de marin dans vos expéditions. Pour vous aider à le choisir, voici un petit guide d’achat de Vos-Couteaux.com pour trouver celui qui correspond le mieux à vos besoins.

Les principaux critères pour bien choisir son couteau de marin

Tout matelot qui se respecte doit transporter avec lui un couteau de marin ! Il peut se révéler être un outil indispensable à bord de votre bateau. Cependant, afin qu’il puisse remplir toutes ses missions, comme couper le cordage ou une voile, voici toutes les caractéristiques indispensables à prendre en compte lorsque vous choisissez votre couteau de marin.

Le choix de votre lame de couteau marin

Le couteau de marin doit disposer d’une lame solide et tranchante, qui va permettre notamment de couper les cordages épais.

Préférez également les pointes arrondies, comme le drop point ou forme bourbonnaise, qui sont moins dangereuses pour vous. Cela vous permettra d’éviter une blessure accidentelle. Pour les plus expérimentés d’entre vous, vous pouvez également vous tourner vers une lame à pointe relevé (clip point). Toutefois, proscrivez le couteau sheepfoot ou couteau à lame en pied de mouton (lame possédant un bord droit et permet donc de placer ses doigts sur l’arrière). Très utile pour découper les voiles et pour travailler le bois, à bord d’un bateau il est plutôt recommandé de vous tourner vers un modèle de couteaux avec des usages plus variés.

Concernant l’acier de votre couteau marin, choisissez un acier inoxydable de qualité, tel que l’acier H1, qui permet au couteau de ne pas rouiller. Rappelez-vous que le sel est beaucoup plus corrosif, ainsi que l’eau de mer !

Sécurité : bien choisir le système de verrouillage de votre couteau

Certains préfèreront avoir un couteau de marin à lame fixe, car considéré comme étant plus résistant. Toutefois, sur un bateau il peut être préférable pour votre sécurité de posséder un couteau pliant, afin que la lame ne vous blesse pas par accident.

Nous vous conseillons un système de verrouillage en position fermée et ouverte. Évitez les couteaux de marins à blocages liner lock : en effet, vous devez avoir votre pouce entre la lame et le manche, ce qui peut se révéler très dangereux sur un bateau. Préférez un système d’ouverture et fermeture à ressort. Cela permettra à la lame de votre couteau de ne pas rester à moitié ouvert ou à moitié fermé. Ce type de système vous évitera également de vous couper ou de vous pincer lors de la fermeture de votre couteau.

 

Manipulation et prise en main de votre couteau de marin

Il est important que vous choisissiez un couteau ergonomique, qui est pourvu d’une bonne prise en main. En effet, celui-ci ne doit pas glisser, notamment lorsque vous avez les mains mouillées. Si vous êtes gaucher, attention ! Vérifiez bien que votre couteau de marin soit adapté pour vous. Vous pouvez également vous tourner vers un couteau ambidextre.

Le couteau marin doit également être facilement manipulable dans toutes les situations. Certains couteaux peuvent être maniés d’une seule main. Idéal si vous vous tenez à un cordage.

Afin que votre couteau de marin soit toujours accessible, choisissez-en un disposant d’une bélière. Il s’agit d’un trou qui se trouve dans le manche du couteau de marin et qui va vous permettre de faire passer une corde pour l’attacher et ainsi ne pas le perdre dans les profondeurs de l’océan.

Quels couteaux de pêche choisir ?

Amateur de pêche, vous êtes à la recherche d’un couteau de pêche ? Que vous pratiquiez la pêche en mer, sur un lac ou au bord d’une rivière, ce canif peut se révéler vraiment très utile. Il vous permettra en effet de couper les languettes de vos appâts, d’écailler le poisson, puis de le vider. Mais pour qu’il soit réellement utile, il est important de détenir les bonnes informations, afin de choisir un couteau de pêche de qualité, qui durera dans le temps.

Les caractéristiques des couteaux de pêche

Généralement, les pêcheurs qui pratiquent la pêche en mer préfèrent utiliser des couteaux de pêche à lame fixe. Considérée comme étant plus résistante, il faudra également vous munir d’un étui, afin de ne pas vous blesser avec. Pour ce type de couteaux, nous vous conseillons d’opter pour une lame dont la longueur est comprise entre 9 et 16 cm.

Si vous pratiquez la pêche en rivière ou la pêche en lac, optez plutôt pour un couteau de pêche pliant avec un système de blocage et un système d’ouverture/fermeture à une main. Quant à la lame, elle doit mesurer entre 8 et 10 cm. Le couteau pliant est à éviter pour la pêche en mer, car le sable peut endommager le système d’ouverture et de fermeture.

Concernant l’acier de la lame, vos-couteaux.com vous en préconise deux sortes : l’acier H1 et l’acier 420J2. Oubliez l’acier inox, qui n’est pas du tout adapté à l’air marin. L’acier H1 (seul acier non martensitique utilisé en coutellerie pour la fabrication de lames de couteaux)est sans aucun doute le plus résistant à l’oxydation marine. Vous pourrez même laisser votre couteau de pêche à bord de votre bateau. Quant à l’acier 420J2, il est moins résistant à la rouille que le H1. Cependant, il a une dureté faible et une bonne solidité mécanique.

Pour le manche de votre couteau de pêche, il est préférable de se tourner vers des matériaux modernes, comme la fibre de carbone, la micarta, le fiberglass ou le zytel. Choisissez également un couteau de pêche disposant d’un système d’accroche à sangle ou à clip.

 

Nos conseils :

Afin que votre couteau de pêche ne rouille pas, il est préconisé de ne surtout pas le laisser à bord de votre bateau, excepté s’il s’agit d’une lame en acier H1. Nous vous recommandons également un entretien méticuleux de votre couteau de pêche. Après chaque sorti en mer, rincez votre couteau à l’eau douce, séchez-le bien, puis graissez-le. Ainsi, il s’oxydera moins rapidement et vous pourrez le garder beaucoup plus longtemps.

Tout savoir sur les couteaux de plongée :

Pour tous les pratiquants de la chasse sous-marine, le couteau de plongée est votre meilleur ami ! Il vous servira à attraper poissons et crustacés, ainsi qu’à les préparer pour les manger une fois revenu sur la terre ferme. Mais étant en contact avec l’eau salée, il vous faut choisir un couteau de plongée de qualité, afin que celui-ci ne rouille pas dès votre première chasse. Voici quelques conseils qui vous permettront de dénicher un excellent couteau de plongée sous-marine.

 

Comment choisir son couteau de plongée ?

Les plongeurs utilisent uniquement des couteaux de chasse sous-marine à lame fixe. Ils sont en effet bien plus pratiques sous l’eau. Toutefois, vous devez choisir avec attention la lame de votre couteau. Une lame de mauvaise qualité peut se révéler dangereuse. Quant à la longueur, il est préférable de choisir des lames courtes car elles sont plus maniables lors de la chasse sous-marine.

Il existe différents aciers utilisés dans la fabrication des couteaux de plongée. Chacun d’eux possèdent des avantages et des inconvénients qui vous feront préférer telle ou telle matière :

  • L’acier inox : Ce qui est bon à savoir, c’est que les couteaux de plongée ne sont pas fabriqués à base d’acier 100% inox. En effet, l’inox rend le couteau certes plus résistant à la corrosion mais moins tranchant. Si vous choisissez un couteau de chasse sous-marine en acier inox, il finira par rouiller, malgré un entretien minutieux.
  • Le titane : Le couteau de plongée avec lame en titane est 100% inoxydable et beaucoup plus léger. Il s’agit également d’un couteau très résistant à la rouille et de grande qualité.
  • L’acier H1 : Cet acier résistera totalement au sel marin, sans forcément demandé beaucoup d’entretien.
  • L’acier 420J2 : Utiliser dans la fabrication de couteaux de plongée haut de gamme, l’acier 420J2 est très résistant, mais s’oxydera avec le temps.

 

Quels sont les différences entre le couteau de plongée et la dague ?

La dague de plongée est fine, longue et possède une lame pointue à double tranchant. Elle est idéale pour achever la prise, enlever les écailles et nettoyer le poisson. Les plongeurs la place généralement à l’intérieur du mollet, afin qu’elle soit accessible.

Quant au couteau de chasse sous-marine, il ne dispose que d’un seul tranchant. Cependant, vous avez la possibilité de tailler en dents de scie la moitié du deuxième tranchant et d’avoir un coupe fil sur l’autre moitié.

 

Où porter mon couteau de plongée ?

Le choix de l’emplacement de votre couteau est important. En effet, celui doit être facile à attraper sans toutefois vous gênez lorsque vous nager ou effectuez d’autres mouvements. Généralement, les plongeurs de chasse sous-marine mettent leur poignard au niveau du bras, du mollet ou des biceps. Evitez de serrer trop fort, afin de ne pas avoir de cramper lorsque vous nagez. Il est également déconseillé de coincer votre couteau de plongée dans votre ceinture, afin de ne pas le perdre.

 

Entretien du couteau de plongée sous-marine

Bien entretenir son couteau de plongée, c’est avant tout le garder le plus longtemps. Comme pour le couteau de pêche, il est important de le rincer à l’eau douce, de bien le sécher et de graisser la lame et les autres éléments métalliques de votre couteau de plongée. Certains couteaux se démontent entièrement, ce qui est bien plus facile pour bien le nettoyer et l’entretenir.

Il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur notre catégorie couteaux de marins, plongée et pêche, afin de choisir celui qui vous convient pour vos activités marines.

A lire également sur notre blog : Vos-Couteaux.com – Tout autour de la coutellerie.

Vos-Couteaux.com – Tout autour de la coutellerie

Vos-Couteaux.com : Toute la coutellerie

Plus qu’une boutique en ligne, notre site Vos-Couteaux.com devient un véritable carrefour d’informations autour de l’univers des couteaux et de la coutellerie.

Sur ce blog, découvrez les dernières actualités du monde de la coutellerie en France et dans le monde. Nous vous proposons également des articles d’information autour des différents types et marques de couteaux et de leurs usages les plus spécifiques.

Vos commentaires sont bien évidemment les bienvenus. De ce fait vous pouvez nous laisser vos remarques et agrémenter nos articles de vos réactions.

Vous pouvez également nous envoyer vos questions et vos remarques par mail : contact@vos-couteaux.com. Notre équipe aura le plaisir de vous répondre.

A très bientôt.

L’équipe de rédaction de vos-couteaux.com

 

Lire également : Couteaux Laguiole, la Forge de Laguiole remporte la victoire

Couteaux Laguiole, la forge de Laguiole remporte la victoire

Forge Laguiole remportela victoire

Forge Laguiole remporte la victoireEst-ce enfin le terme d’un très long combat judiciaire engagé par la forge de Laguiole ? En 1999 une première décision de justice donnait raison à l’entreprise, et l’autorisait à appeler ses couteaux : « Laguiole ».
S’en suivi un long périple devant les tribunaux ou les avocats des différentes parties devaient débattre de la marque ou de la forme du célèbre couteau Laguiole. Lorsque les tribunaux ont à traiter des choses si simples pour nous tous !

Le couteau Laguiole, à une forme spécifique, et est produit dans la ville  de Laguiole. Et pourtant le dépositaire de la marque « Laguiole » depuis 1993, possédait les droits tant pour la coutellerie que pour les vêtements, jouets, etc…   L’arrêt de la cour Européenne, met donc un terme à ce véritable hold up !

Donc oui les couteaux de forme « couteau Laguiole » et estampillés comme tels doivent être produits dans la ville de Laguiole, par la forge éponyme. Toutes les autres productions tombent donc sous le coup de la contrefaçon.

Autres articles du blog de couteaux à découvrir :

Le Festival International du Couteau d’Art et de Tradition le 20 & 21 mai 2017 à Thiers

Coutellia Festival International du Couteau d’Art et de Tradition

Coutellia Festival International du Couteau d’Art et de TraditionManifestation de renommée internationale, la 27ème édition du festival dédié aux couteaux, Coutellia, se tiendra ce weekend à Thiers. Plus de 200 exposants, couteliers d’art et couteliers-fabricants, ainsi qu’une vingtaine de fournisseurs de matières premières et d’équipements du secteur coutelier, sont attendus. L’événement est prévu pendant 2 jours : le 20 & le 21 mai.

Coutelia, le plus important festival du couteau d’art et de tradition en sa 27 édition

Rendez-vous annuel de la coutellerie d’art et de tradition, Coutellia ouvrira ses portes ce week-end pendant deux jours pour le grand bonheur de professionnels et amateurs de coutellerie d’art venus des quatre coins du monde. Plus de 20 pays y seront présentés : France, Afrique du Sud, Angleterre, Australie, Danemark, Espagne, Pays-Bas, Italie, Namibie, Japon, République Tchèque, Suède, USA, Russie…

Le festival comprend un salon professionnel de grande ampleur, un concours de création coutelière destiné aux exposants, diverses animations proposées par des associations de passionnés, etc.

A propos du salon de la coutellerie “Coutelia”

La première édition du salon a eu lieu avec le “Knife-Show” en 1991 à Thiers. Première édition et première réussite avec 60 exposants. En 1996, le “Knife-Show” devient le « Festival du Couteau d’art et de tradition ». Depuis, Coutellia n’a cessé de croître et d’attirer toujours plus de visiteurs et d’exposants.

Pour plus d’informations sur la 27ème édition du salon de la coutellerie Coutellia, rendez-vous sur le site web de l’événement : coutellia.fr

 

A lire sur notre blog : Les marques de la coutellerie française