Les marques de la coutellerie française

Couteaux laguiole

Couteaux laguioleLe Made in France est une notion mise de plus en plus en avant, car on aime soutenir les artisans locaux et les produits de nos régions. De plus, la coutellerie française dispose d’un savoir-faire traditionnel unique, qui a fait sa renommée à travers le monde.

Histoire de la coutellerie française

Les couteaux font partie des premiers outils créés par l’Homme. Toutefois, l’histoire de la coutellerie française trouve ses premières traces au moyen-âge. Dès cette époque, la production de couteaux se fait essentiellement dans les villes phares, comme Thiers, Nogent ou bien encore Nontron. Chaque région dispose d’un savoir-faire unique qui va donner lieu à des couteaux de grande qualité et reconnus, même des siècles plus tard.

Mais une des villes les plus emblématiques de la coutellerie française reste Thiers. En effet, les premiers couteliers ont fait leur apparition dans cette ville autour du 15ème siècle. Malgré le fait qu’il n’y ait aucune matière première sur place, c’est la rivière Durolle qui va fournir l’énergie nécessaire aux moulins, puis aux usines, pour la production des couteaux thiernois. Aujourd’hui, la coutellerie thiernoise correspond à 70% des couteaux français. Elle est également considérée comme étant la capitale mondiale de la coutellerie.

Top 8 des marques de la coutellerie française

Vous êtes à la recherche d’un couteau de qualité et vous souhaitez privilégier le made in France ? Retrouvez les meilleures marques de la coutellerie française.

1. Opinel :

Le couteau Opinel est un couteau savoyard, inventé par Joseph Opinel en 1890. Ce dernier aimant les nouvelles machines et les nouvelles techniques de fabrication, commença à améliorer la forme et la fabrication de ce couteau de poche, fabriqué dans les forges de son père, et créa le couteau Opinel que nous connaissons. Le couteau Opinel traditionnel est un couteau de poche, dont la lame se repli dans la saignée que comporte le manche en bois. En 1897, Joseph Opinel sort 12 séries de taille différente de ce célèbre couteau. La série n°13 fut créée dans les années 70, suite au succès rencontré par des objets publicitaires de la marque. S’inscrivant dans la tradition des maîtres couteliers français, Joseph Opinel choisi l’emblème de la “Main Couronnée” en 1909.

Aujourd’hui, la marque Opinel offre de nombreux modèles de canifs : couteaux outdoor, couteaux de survie, couteaux de cuisine et de table. Opinel est également devenu une icône mondiale du design de la coutellerie.

2. Lion Sabatier® :

Le tout premier couteau Sabatier fut créé dans la région thiernoise, en 1812 par Monsieur Sabatier. A cette époque, les noms de famille ne pouvaient être protégés au même titre qu’un nom de marque. C’est pourquoi, de nombreuses marques de coutellerie Sabatier virent le jour. En 1979, les principales marques de couteaux Sabatier créèrent l’association Lion Sabatier®. Les couteaux de cuisine Lion Sabatier® sont fabriqués selon le savoir-faire traditionnel et disposent d’une qualité de coupe incroyable. Ils ont été récompensés par le Janus de l’industrie pour la qualité de leur acier et le design des produits de la marque.

3. Nontron :

Le couteau Nontron est sans aucun doute un des plus vieux couteaux de France. Sa fabrication remonte à l’époque du moyen-âge, vers le début du 13ème siècle. Il porte le nom d’une petite ville de Dordogne : Nontron. Le plus célèbre et le plus ancien est le couteau Nontron de poche pliant n°25. Issus d’une fabrication artisanale traditionnelle, les couteaux Nontron possèdent un manche en bois et une lame en acier inoxydable, en carbone ou en damas.

Les familles Bernard et Petit – deux familles emblématiques de la région de Nontron – ont marqué la coutellerie nontronnaise. Ils participèrent à l’effort de guerre de la première guerre mondiale, en fabricant notamment le couteau Nontron à cran d’arrêt. Aujourd’hui, seule la coutellerie Petit demeure encore. L’année 1928 marque la naissance de la Coutellerie Nontronnaise, rachetée une première fois en 1931 par Alphonse Chaperon, puis par la Forge de Laguiole en 1992. Cette dernière entreprise a conservé le savoir-faire de la fabrication des couteaux nontronnais. Vous pourrez notamment trouver des couteaux de poche, ainsi que des couteaux de table.

4. Atelier Perceval :

Créé en 1995, l’Atelier Perceval s’inscrit dans la tradition et le savoir-faire de la coutellerie thiernoise. Vous trouverez notamment chez cette manufacture de coutellerie fine des couteaux outdoor, des couteaux de poche, des couteaux de cuisine et des couteaux de table. A la fois authentique et de qualité, les couteaux Perceval sont made in France et fabriqués en plein cœur de la ville de la coutellerie : Thiers. L’Atelier Perceval fait également partie de la Fédération Française de la Coutellerie.

5. Nogent 3 étoiles :

L’entreprise Nogent*** fut créée en 1923, par Louis André, sacré Meilleur Ouvrier de France. S’inscrivant dans la tradition de la coutellerie nogentaise, Nogent 3 étoiles utilise pour la production de ses couteaux de cuisine et de table un savoir-faire artisanal et des matières premières de grande qualité. La qualité et les techniques de fabrication des couteaux Nogent *** ont été reconnues par la FFC et la marque a été labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant.

6. Claude Dozorme :

La coutellerie Claude Dozorme est située dans le Puy-de-Dôme. Empreinte du savoir-faire du bassin thiernois, elle participe au rayonnement de la coutellerie 100% française de la ville de Thiers. C’est en 1902 que Blaise Dozorme – grand-père de Claude – décide de monter un petit atelier de coutellerie chez lui. A cette époque, il ne fait que sous-traiter les couteaux produits. Possédant également un caractère ambitieux et dominant, il est surnommé « Le Loup » par les autres couteliers.

Après une « révolution industrielle » pour les couteaux Dozorme dans les années 70, Claude créé la marque Claude Dozorme au début des années 80. En plus d’utiliser le savoir-faire traditionnel thiernois, la coutellerie utilise aussi les techniques modernes pour produire des couteaux d’excellente qualité. La marque est également membre de la FFC. Vous trouverez chez Claude Dorzorme des couteaux de poche, des couteaux de table, des couteaux de cuisine, ainsi que des sabres à champagne et des sommeliers.

7. Fontenille-Pataud :

La coutellerie Fontenille-Pataud a été fondée en 1929 par Jeanne Fontenille-Pataud. Située à Thiers, l’entreprise utilise le savoir-faire thiernois pour réaliser des couteaux de table haut de gamme. Afin de donner un nouveau souffle à la coutellerie Fontenille-Pataud, Gilles Steinberg (dirigeant de la l’entreprise depuis 1994) réoriente la production de la coutellerie vers les couteaux de poche et les couteaux Laguiole haut de gamme en 1995. En 1997, la coutellerie dépose la marque Gilles®, gage de qualité et d’un savoir-faire artisanal.

8. Douk Douk

La marque Douk Douk est aussi une marque de coutellerie française également très appréciée.

Et les Laguioles?

Quant à Laguiole, il ne s’agit pas d’une marque mais d’une forme de couteaux, reconnaissable grâce à l’emblème de l’abeille. Ils existent de nombreuses marques de couteaux françaises qui produisent des couteaux Laguiole : Fontennile-Pataud, Forge de Laguiole, Claude Dozorme, Laguiole le Fidèle, etc. Saviez-vous également que la majorité des couteaux Laguiole made in France sont fabriqués dans le bassin thiernois ?!

Découvrez également comment trouver le couteau de chasse idéal ?

Tout ce qu’il faut savoir sur les lames en acier Damas

Couteau lame en acier damas

Couteau lame en acier damasAvez-vous déjà entendu parler des couteaux à lame en acier Damas ? Il s’agit de couteau très stylisé, dont la lame est recouverte de motifs originaux. L’acier Damas possède également des qualités qui lui sont propres et qui vous donnera envie de choisir un couteau en acier damas plutôt qu’un couteau en inox ou en carbone. Découvrez le savoir-faire artisanal des forgerons, qui permettent de créer de véritables œuvres d’art de la coutellerie.

Qu’est-ce que l’acier Damas ?

Les couteaux en acier de damas sont constitués de deux aciers différents, voire plus. A l’origine, les lames en acier Damas étaient produites dans les régions de l’Inde et de l’Ouzbékistan. A l’époque, les artisans utilisaient un acier indien nommé le wootz, qui possédait une haute teneur en carbone, qui pouvait varier. Ces lames étaient notamment utilisées pour les armes blanches et les épées. La production de l’acier de Damas commença en -300 avant J.C. et elle perdura jusqu’à la fin des années 1750.

Suite à l’épuisement du wootz, le savoir-faire artisanal se perdit. Il faudra attendre le début du 19ème siècle pour que les forgerons européens recommencent à s’intéresser à cette technique de fabrication artisanale. En 1823, un certain “Bréant” découvre un nouveau procédé de fabrication qui allie le wootz et le corroyage. L’acier Damas est également appelé acier de Damas et acier damassé. Attention, il ne faut pas faire l’amalgame avec l’acier damasquiné.

Technique de forge artisanale :

Elle consiste à assembler des aciers différents (en général 2 ou 3). Ils seront ensuite soudés au feu grâce à un martelage, afin d’obtenir un bloc uni. Le forgeron remet ensuite ce bloc au feu, afin de pouvoir l’étirer et le replier sur lui-même. Il est ensuite ressoudé. Ces différentes opérations peuvent être répétées à l’infini. Elles permettent au forgeron de créer des centaines de couches et ainsi de réaliser des motifs étonnants, qui donnent toute son originalité à la lame en acier de Damas.

Acier de Damas industriel :

L’acier Damas est également fabriqué industriellement. Afin de diminuer le coût de fabrication des couteaux en acier damassé – et donc le prix d’achat par la même occasion – les fabricants utilisent de l’acier inox. Sur ces couteaux industriels, les motifs sont seulement une décoration. De plus, il s’agit de motifs plus minimalistes que ceux réalisés par les forgerons. En effet, la lame est composée d’une unique couche d’acier, ce qui ne permet pas de réaliser des formes complexes.

Vous pourrez également remarquer que le damassé des couteaux industriels se termine avant le tranchant. Toutefois, les couteaux damassés industriels possèdent quelques avantages. Une fois que vous avez poli le couteau, vous n’aurez plus à vous préoccuper de son entretien. De plus, il ne possède aucun défaut et son prix d’achat est très attractif, contrairement aux couteaux issus des techniques de fabrication artisanales, qui peuvent coûter plusieurs centaines d’euros. Étapes de la réalisation de l’acier Damas en vidéo :

Avantages de la lame en acier damas

Avant tout, il s’agit d’un couteau original et unique, apprécié par les amateurs de beaux couteaux. Les motifs de l’acier Damas sont tellement originaux, qu’ils sont d’ailleurs plus considérés comme une œuvre d’art. Les techniques de fabrication de l’acier Damas sont également uniques. C’est pourquoi elles sont inscrites à l’Inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel en France.

La lame en acier Damas permet au couteau d’être plus résistant. En effet, les imperfections de l’acier sont réparties sur toute la lame, afin de les affaiblir et ainsi créer une lame beaucoup plus résistante.

Un des autres avantages de la lame damassée est la présence de carbone dû au brasier, dans laquelle la lame est chauffée. Il va permettre de rendre l’acier de la lame plus dur. En effet, celle-ci absorbe le carbone et le répartit sur l’ensemble de la lame lorsque le coutelier repli l’acier. Le damas est également apprécié pour le tranchant de sa lame. Les couteaux à lame en acier damas possèdent une qualité de coupe incomparable ! Voilà pourquoi on retrouve l’acier damassé sur de nombreux modèles de couteaux.

Les couteaux en acier de Damas

Grâce à une très bonne résistance, une lame dure et un tranchant exceptionnel, l’acier damas a été adapté sur de nombreux couteaux, autres que des poignards et des épées. Désormais vous pourrez trouver des couteaux outdoor en acier damassé, et notamment des couteaux de chasse. Vous trouverez également des couteaux de cuisine à lame en acier damas, ainsi que des couteaux de cuisine japonais. Vous pourrez aussi trouver chez des spécialistes de la coutellerie des katanas, des couteaux de poche et des Laguioles.

Afin de donner un style plus luxueux et plus original, certains modèles de rasoirs – coupe choux ont une lame en acier de damas. Vous aussi, craquez dès à présent sur notre sélection de couteaux à lame en acier damas.

A lire sur le blog : Tout ce qu’il faut savoir sur le couteau suisse.